Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Guernica Guernica

le 26 avril 1937

Tant de lumières éteintes

Tantas luces apagadas

tant d'espérances feintes

Tantas esperanzas olbidadas

Dans le cimetière du temps

en el cementerio del tiempo

Telles des grenades d'argent

Tal granadas de plata.

 

Le ciel menaçant de juillet

El cielo amenazando de julio

S'abattit sur la ville

Se abatio en la ciuada

Sur la foule qui criait .

En la gente que gritava

La mort en son taureau

La muerte en su toro

Et sa faucille,

I su hoz

Ecrasa la rose et l'oiseau.

Destruio la rosa y la paloma.

 

Sombres chevaux masquèrent

Oscuros caballos ocultaron

la route la caretera

La bête rugissante sans aucuna

La bestia rugiente sin duda alguno

Avait gagné son combat !

Avia ganado su lucha en Guernica

Oh marthyrs de Guernica ! 

Et le poète condamné

y el poeta condevado

Ecrivait des derniers vers

Escrivia sus ultimos versos

Sur les murs lapidés

En las paredes apedreadas

Des prisons de l'enfer

Del infierno.

 

Le ciel rougeoyait de sang

El cielo de fuego enrojecio

De ses matamores

Et le peintre seul survivant

Y el pintor solo contra todos

Immortalisait dans un tableau d'horreur

Imortalizava en une pintura de horror

la Liberté sous les bottes du dictateur

La Libertad bajo las botas del dictator.

Guernica

Guernica

Tag(s) : #poésie Guernica, #mémoire de liberté
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :