Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le 26 mars 1939  à lieu le lancement de l'offensive finale de la guerre d'Espagne conduisant à la chute de la Seconde République espagnole face aux Nationalistes franquistes !

C'est le début de la fin de la guerre civile .Franco aidé d'Hitler et de Mussolini deviendra le maitre absolu de l'Espagne pendant 36 ans ,  en supprimant tous ses opposants !

La bataille de Madrid

 

Cela fera 80 ans que Madrid la républicaine tombe aux mains de Franco le dictateur .La République n'est toujours pas rétablie dans le pays : Franco a nommé son successeur Juan Carlos de Bourbon que le  Cortes après sa mort ont approuvé.Le peuple n'a pas eu droit à la parole  : royauté ou république ? Cette question aurait du être poser par voix de référendum.

Mais c'est la voix  de Franco qui l'emporta encore  et on musela le  peuple pour  l'empêchant de faire son choix librement  !

Aujourd'hui 80 ans sont passés : l'Espagne a besoin de démocratie :le mouvement catalan est là pour ranimer  les mémoires et le pages d'histoire !

Rendons hommage à cette république perdue  ce jour d 'anniversaire de la chute de Madrid

No Pasaran !

 

Non pasaran ! Ya han pasado

Ochentas  tres sanos, ochentas tres  vidas

en el silencio en le olvido

Esta manera, yo no soy nada  !

 

Bref résumé de Madrid et la guerre d'Espagne

Capitale de l'Espagne, le gouvernement républicain y préside .
Madrid fête la victoire du Front populaire emmené par Manuel Azaña aux dernières élections générales. Mais des événements ne vont pas tarder à plonger la capitale espagnole dans le chaos : le lieutenant de la Guardia de Asalto (corps de police républicain) José Castillo est assassiné le 12 juillet, puis, quelques heures plus tard, le député José Calvo Sotelo est assassiné à son tour. Le 17 juillet, des manifestants exigent la distribution d'armes devant les rumeurs de renversement de la République.

Le 22 août, un incendie se produit dans la prison Modelo, suivi par l'assassinat de plusieurs dirigeants politiques du centre et de la droite.

Le 27 août, Madrid est bombardé par les troupes rebelles. La première Junte de défense de la ville est créée le 8 octobre, puis le gouvernement décide de quitter Madrid le 6 novembre 1936 pour établir la capitale de la République à Valence. Le lendemain, le 7 novembre 1936, commence la « bataille de Madrid ».

Durruti va être assassiné lors de cette bataille .

Madrid va se défendre contre les attaques rebelles. Mais dans la nuit du 5 au 6 mars 1939, un coup d'État du colonel Casado renverse le gouvernement présidé par Juan Negrín. Le 28 mars, les troupes du général Franco font leur entrée à Madrid.

Bataille de Madrid

On appelle Bataille de Madrid un ensemble d'épisodes successifs de faits de guerre ayant pour scène la ville de Madrid, majoritairement lors du mois de novembre 1936, au cours de la Guerre Civile Espagnole.

Le coup d'état porté par l'armée contre la Seconde République espagnole en juillet 1936 ne réussit pas à Madrid. Dès lors, l'armée se retrancha dans la caserne appelée Cuartel de la Montaña dès le 20 juillet.

Après l'échec de la tentative de coup d'état, les putchistes planifièrent une campagne rapide pour terminer la guerre par la prise de Madrid. L'action principale de l'offensive prévue était la marche de l'armée du général Mola sur la capitale par le nord. Cependant, l'organisation des milices populaires de Madrid eut comme premier effet de contenir l'offensive de la Sierra de Guadarrama et la stabilisation du front dans cette zone.

Pendant ce temps, l'armée aguerrie stationnée au Maroc, qui avait occupé la zone occidentale de l'Andalousie ainsi que l'Extrémadure, ne rencontra qu'une faible résistance des miliciens républicains qui la plupart du temps n'avaient jamais tenu une arme de leur vie, et se dirigea vers Madrid qu'elle atteignit le 18 octobre, sous le commandement du général Varela. Sous la menace des rebelles, le 6 novembre, le gouvernement républicain, considérant la ville comme perdue, déménagea à Valence, laissant la défense de la capitale aux mains de la , qui réunissait des représentants des différences forces politiques qui soutenaient la République, sous le commandement militaire du général Miaja. Miaja et son chef d'état-major, le lieutenant-colonel Rojo, s'ingénièrent alors à concevoir un plan de défense de Madrid qui empêche la chute rapide de la capitale. Bunkers du Parque del Oeste, ligne de front durant la bataille de Madrid

C'est alors que fut fondée l'Armée Populaire Républicaine pour la défense de la république, qui commença sa mission à Madrid. Bien que les troupes assaillantes réussirent à traverser le fleuve Manzanares, les meilleures troupes de l'armée nationale échouèrent contre la résistance républicaine lors de rudes combats aux alentours de la Casa de Campo, la Cité Universitaire de Madrid et le quartier de Argüelles (Moncloa-Aravaca), où se stabilisa le front. Devant l'impossibilité de prendre la capitale, l'attaque fut suspendue le 11 novembre. La résistance des milices populaires, composées principalement de socialistes et de communistes, qui furent ensuite militarisées pour former l'Armée Populaire, qui reçut le renfort décisif des Brigades Internationales, permit que Madrid, devenant un symbole de la résistance contre les putchistes (No pasarán !), reste aux mains de la République durant le reste du conflit. Des milliers de madrilènes aidèrent les miliciens en creusant des tranchées, en installant des postes médicaux, des points d'approvisionnement en nourriture. Le 9 novembre 1936 la première Brigade Internationale de volontaires étrangers défila sur l'avenue principale (Gran Vía), devant la foule qui les acclamait avec la formule erronée « Vive les Russes », avant d'aller affronter l'Armée Espagnole d'Afrique.

Durant l'année 1937, il y eut diverses tentatives pour encercler Madrid, en évitant l'attaque frontale : la Bataille du Jarama (une de celles qui fit le plus de morts de toute la Guerre d'Espagne), et la Bataille de Guadalajara (où l'on vit intervenir des forces italiennes), qui n'atteignirent pas leur but. L'échec de la prise de Madrid eut pour conséquence l'allongement de la durée de la Guerre, qui dura jusqu'en 1939.

Le 26 mars 1939 c'est le lancement de l'offensive finale de la guerre d'Espagne conduisant à la chute de la Seconde République espagnole face aux Nationalistes : aux franquistes fascistes !

 

26 mars 1939 :lancement de l'offensive finale de la guerre d'Espagne

En hommage à la République espagnole renversée voici un de mes textes :

Pauvre petite république

 République Espagnole de 1936 » 

Sola contra todos

resistite con coraje 

A las corronas, a los lobos

A la fuerza, a la muerte !

Seule contre tous, tu résistas, avec courage

 

A la charogne, aux loups, à la force et à la rage.

T’encerraron, te torturaron 

te violaron y te mataron

y el mundo no hizo nada, povresita Republica !

Ils t’emprisonnèrent, te torturèrent, te violèrent et te tuèrent

Et personne ne fit rien pour toi !

Ni les gouvernants, ni leurs lois !

Como l’agua que siempre corre Como la hierba que crese siempre

comme l’aurora que siempre nace

como el sol que parece siempre

Comme l’eau qui court toujours

et comme l’herbe qui toujours croît,

Comme l’aurore qui naît chaque jour

et le soleil qui chaque jour décroît.

La verda triumfera de la mentira

y las almas Endormidas 

en el mar del olbido

se despertaran del pasado.

La vérité triomphera du mensonge

Et les âmes endormies

dans l’océan de l’oubli

Emergeront de leur songe !

tiempo jamas deslustrera tu ovra/

Viviras siempre y siempre

En los ojos de Buenaventura

En los versos de Federico 

En la bandra de Francisco 

y en la conciencia 

de tus combatientes.

Hermosita Republica ! 

Le temps n’effacera jamais ton passage,

Tu vivras éternellement

Dans les yeux de Buenaventura et son image,

Dans la poésie de Federico

Dans le drapeau de Francisco

Et dans la conscience de tes combattants !

Carmen

 

 

 

 

Tag(s) : #dico lettre M : Madrid, #dictionnaire guerre d'Espagne
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :