Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Cinquante deuxième   anniversaire

de la mort du Che

9 octobre 1969- 9 octobre 2019

Il y a 52 ans, le Che était assassiné par l'armée bolivienne et sa complice : la CIA

Rendons lui hommage aujourd'hui 9 octobre 2020 à celui que bien des jeunes portent sur leur maillot sur leur sac en effigie .

Celui qui a marqué et qui marquent encore des générations.

Non le Che n'est pas mort ! Il est toujours présent dans nos coeurs.

"Che Guevara

-: Présenté !"

Son combat suivi de son sacrifice ont fait de lui un martyr de la liberté.

Il a donné sa vie à son idéal de liberté et de justice 

Que tous s'en souviennent aujourd'hui il y a 51 ans !

A Che Guevara

J'aurai pu écrire un poème sur la vie du « Che » parlant de l'ambassadeur de la Révolution Cubaine et du libérateur des opprimés d'Amérique du Sud, d'Afrique. Mais j'ai choisi de lui laisser la parole et de traduire son second discours de l'espagnol.

La Havanne

« Asta siempre, Commandante !

Aucun peuple d'Amérique latine n'est un peuple inférieur,

Car il fait parti d'une famille de 200 millions de frères,

Qui ont les mêmes sentiments,

le même ennemi la même misère,

Et qui font le même rêve : celui d'un destin meilleur !

Comptant avec la solidarité des hommes de la Terre.

L'épopée qui va être écrite

 Sera celle des masses d'indiens affamés,

Des paysans sans terre, des ouvriers exploités,

Celle des masses progressistes,

des intellectuels, des artistes

Qui abondent sur nos terres souffrantes

Cette épopée sera menée en Amérique latine

Par l'ensemble de notre peuple en résistance,

Maltraité, méprisé, soumis à l'impérialisme

Et qui commence à sortir du long silence.

Ils nous ont considérés tous ces colons

Comme du bétail des êtres inférieurs

Impotents et soumis : de la boue qui écoeure !

Une masse géante de 200 millions

de latino-américains soumise

Au capital Yankee monopoliste !

Aujourd'hui cette masse anonyme,

cette masse d' Amérique latine

De couleur sombre ,taciturne, noire,

qui chante avec tristesse et désespoir

Cette masse a pris la résolution

d'entrer dans sa propre histoire !

Elle a commencé à écrire son nom,

son épopée, avec son sang,

à souffrir, à mourir

Pour reconquérir ses droits usurpés

Depuis des siècles :  500 ans.

Aujourd'hui, l'Histoire devra compter

Avec les pauvres  les indigents

 Indiens, métisses blancs noirs d'Amérique latine

Et un jour, dans les champs, les ports , les usines,

A pied, par les chemins , armée de pierre

de hachette de bois, de faucilles,  de révolvers

Une immense vague humaine marchera

Pour réclamer ses droits,

Cette vague immense déferlera

comme le vent à travers les montagnes,

Les champs, les plaines les villes, les mers et les campagnes.

Cette vague de rancoeur de justice

réclamée de droits bafoués

Cette vague grandira jour après jour,

et ne s'arrêtera jamais,

Car elle est formée des masses populaires

: celle qui par leur concours

Créée les biens et les valeurs

De toute la terre
Et font tourner les roues de l'Histoire
Cette vague forte de ces peuples travailleurs
Qui se réveillent d'un long cauchemar
Auquel ils furent contraints et soumis
durant des siècles de tyrannie.
Cette vague puissante, géante chargée d'espoir
Cette vague ne s'arrêtera jamais !

Che Guevara

Discours prémonitoire, d'aujourd'hui.

Cette marée humaine dans notre pays,

A pris  les couleurs rouge et  jaune  du soleil

Elle s'est levée comme se lève l'arc- en- ciel

Après les orages et la pluie 

Pour  nous sortir de notre sommeil !

Merci au Che de nous avoir ouvert la route et de nous  montrer la lumière 

Viva El Che ! 

Tag(s) : #poème Che Guevarra, #Hommage
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :