Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Clin d'oeil à la  poésie "Villanelle"d'Alain Debroise

 

 Paris en automne

 

Une feuille rousse 

 Une musique douce

S'unissent en cadence

Pour  une romance.

 

Deux feuilles rouges et violettes

Dans Paris en fête

Que le  vent projette  

Jusqu'à ma  fenêtre .

 

Dix feuilles marron sombres

Volent dans la pénombre

Jusqu'aux quais des ombres

De la Seine qui  gronde.

 

Cent feuilles bleutées

Dans le soir tombé

Pleurent sur les pavés

Des rues desertées.

 

Mille feuilles ocres et  d'or

Dansent avec le vent  du nord

Autour de la tour Eiffel 

Qui danse avec elles.

 

Au loin sur les quais de Seine

Se promènent les sirènes

Tout près des fontaines

Tapies de feuilles de chêne.

 

Elles s'enfuient à perdre haleine

A la recherche de la bohème

Quand les cloches de Notre Dame

 Sonnent  le soir, dans  Paname.

 

Un air de nostalgie

Nous envahit 

Quand la  nuit

Grandit

 Et que le jour faiblit.

Quand  l'automne gémit 

Dans Paris endormi.

 

 

Tag(s) : #octobre à Paris, #poésie des quatre saisons
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :