Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Histoire des mentalités 

Origine de l'avent du calendrier de l'avent

L'Avent commence  cette année ;aujourd'hui 28 novembre : quatre dimanches avant Noel

L'Avent (du latin adventus : avènement, arrivée du Messie) est la période qui couvre quelques semaines précédant Noël, quatre dans la tradition de l'Église latine.

Dans les Églises utilisant le calendrier grégorien, l'Avent débute le quatrième dimanche avant Noël, et marque le début de l'année liturgique.

L'Avent commence donc, cette année   le dimanche  28 novembre et se termine le 24 décembre. Chez les Orientaux et les Mozarabes, le temps de l'Avent dure 6 semaines et commence entre le 11 et le 15 novembre.

La couleur liturgique de cette période est le violet

Cependant, certains épiscopaliens et luthériens utilisent le bleu, et certains byzantins utilisent le rouge ou le blanc.

Cette tradition  a était respectée  par les chrétiens aux cours des siècle où l'église était toute puissante  .

  A)Un peu d'histoire

La célébration de l'Avent débute au cours du VIè siècle, lorsque l'évêque Perpet de Tours, dans une ordonnance, ordonne qu’à partir de la fête de saint Martin, le 11 novembre jusqu’à Noël, on jeûne trois fois par semaine : c’est pour cela que l’Avent est également nommé Carême de saint Martin. Selon les historiens, cette institution ne dépasse pas les limites du diocèse de Tours jusqu’au  siècle.

Cependant le concile de Mâcon tenu en 581 adopte l’usage consacré à Tours, et bientôt toute la France observe ces trois jours de jeûne par semaine depuis la saint-Martin jusqu’au jour de Noël.

Au XIIIè siècle, le jeûne de l’Avent n’est plus pratiqué communément, bien que, selon Durand de Mende, le jeûne soit encore généralement observé. On cite de même dans la bulle de canonisation du roi saint Louis, le zèle avec lequel il observait ce jeûne. Ce n’était donc plus qu’un usage observé par les chrétiens d’une grande piété. On limite ensuite cette période de la fête de saint-André jusqu’à Noël ; la solennité de cet apôtre étant en effet plus universelle que celle de saint Martin.

Quand le pape Urbain V monte sur le siège pontifical, en 1362, il se contente d’obliger les gens de sa cour à l’abstinence mais il n’y est plus question de jeûne. Rome a alors coutume d’observer cinq semaines d’Avent qui précèdent la fête de Noël. 

Au XIV ème siècle ’Église catholique, qui depuis plusieurs siècles, commence le temps de l’Avent le quatrième dimanche avant Noël. n’y observe ni jeûne ni abstinence extraordinaire.

La liturgie de l'Avent est demeurée inchangée jusqu'à ce que le Concile Vatican II, en 1963, introduise des changements mineurs afin de définir et différencier clairement l'esprit des périodes du Carême et de l'Avent. Finalement, l'Avent est devenu une période d'attente et d’espérance face à l'avènement du Christ Pour les chrétiens, le temps de l’Avent est un temps de conversion, d'attente et d’espérance

« Liturgie :La période de l'Avent célèbre le triple avènement du Christ ; sa naissance à Bethléem il y a deux mille ans, sa venue dans le cœur des hommes de tout temps, et son retour glorieux à la fin des temps. Dès le début de l’année liturgique, la triple référence au passé, au présent et à l’avenir, qui appartient à la structure de la liturgie, est rendue manifeste »

B) Symboles et traditions.

  1. La couronne de l'avent

« Inspirée d'une tradition de l'Allemagne du  siècle, la Couronne de l'Avent est inventée, en 1839, par le pasteur Johann Heinrich Wichern afin de contenir l'impatience des enfants qu'il éduque ; il fabrique alors une couronne de bois, avec dix-neuf petits cierges rouges et quatre grands cierges blancs. Chaque matin, un petit cierge est allumé et, chaque dimanche, c'est un grand cierge ; la coutume n’a retenu que les grands.

La couronne est traditionnellement faite de branchages de sapin noués par un ruban rouge et ornée de pommes de pin, de houx, de laurier et parfois de gui. C'est également un ancien symbole signifiant plusieurs choses ; tout d'abord, la couronne symbolise la victoire, en plus de sa forme ronde évoquant le soleil et son retour chaque année, le nombre de quatre représente, en plus des quatre semaines de l'Avent, les quatre saisons et les quatre points cardinaux et la couleur verte est un signe de vie et d'espérance. Le sapin est un symbole de force et le laurier, un symbole de victoire sur le péché et la souffrance. Ces deux derniers, avec le houx, ne perdent pas leurs feuilles, et représentent ainsi l'éternité de Dieu.

Les flammes des bougies, elles, sont la représentation de la lumière de Noël qui approche et qui apporte l'espoir et la paix, ainsi que le symbole de la lutte contre les ténèbres. Pour les chrétiens, cette couronne est aussi le symbole du Christ Roi, le houx rappelant les épines de la Sainte Couronne posée sur la tête du Christ. La couronne de l'Avent est traditionnellement placée sur une table avec ses quatre bougies ou sur la porte d'entrée de la maison en signe de bienvenue

2) Le calendrier de l'avent

Tradition d'origine allemande

La tradition du calendrier de l’Avent semble prendre sa source en Allemagne, au XIXè siècle, lorsque certaines familles protestantes ont coutume de mettre, chaque matin, une image pieuse comportant une phrase de l'Évangile ou une incitation à faire une bonne action, au mur, et cela durant vingt-quatre jours, afin de canaliser l'impatience des enfants jusqu'au jour de Noël. Les images deviennent de plus en plus somptueuses à partir des années 1850 et sont même parfois éditées sous forme de triptyques, avec des volets à ouvrir pour découvrir le dessin central. C'est cette idée d’images masquées qui donna celle du calendrier de l’avent. Le calendrier est alors traditionnellement créé par le père de famille et composé d'un ensemble de 24 fenêtres que l'on ouvre chaque jour pour découvrir une image

Au   XIX ème siècle et pendant la plus grande partie du  siècle, le calendrier de l’avent n’est présent qu’en Allemagne et en Alsace. En 1920, apparaissent les premiers calendriers de l'Avent commerciaux avec leurs portes et fenêtres miniatures à ouvrir et en 1958, le premier calendrier contenant des chocolats, comme on le connaît aujourd'hui, est commercialisé19. Mais il faut attendre les années 1990 pour que les calendriers de l’avent commencent vraiment leur percée, dans le sillage des marchés de Noël qui se multiplient Les colons ayant amené la tradition de ce calendrier, les États-Unis, l'Australie et les autres anciennes colonies anglaises font une large place au calendrier de l'Avent. La mondialisation aidant, le calendrier de l'Avent se retrouve aujourd'hui dans une grande majorité des foyers du monde.

Le calendrier de l'Avent commence habituellement le 1er et se termine le 24 décembre, ce qui ne correspond pas exactement au temps de l'Avent qui commence le quatrième dimanche avant le jour de Noël. Certains calendriers, plus proches de l'idée originelle, n'ont pas systématiquement 24 jours, mais un nombre de jours variant entre 22 et 28 selon la durée de l'Avent.

Dans toutes les grandes surfaces on peut aujourd'hui trouver ces calendriers  comportant non pas 24 jours mais ( réalisés en Chine) ,31 jours avec des surprises cachées derrière de petites fenêtres en carton. Des œufs aux chocolats, aux cadeaux en plastique, des figurines de bandes dessinées aux personnages de Disney, l'imagination des créateurs et des commerciaux est sans limite ! Rien à voir avec la religion. Des familles de toutes confessions : musulmanes ,chrétienne ,juive ,athée, anticléricale cèdent au désir de leurs enfants et leur achètent ce calendrier.

 Aujourd'hui ,l' « avant noël « ou l'Avent " n'a  plus rien de liturgique ,de religieux sauf pour quelques familles et communautés qui perpétuent la tradition chrétienne.

Avec la décroissance du sentiment religieux et la mixité ethnique des populations , cette tradition est devenue "laïque "et  a perdu toute signification chrétienne . C'est une tradition modernisée qui fait partie de la'"Magie de Noel" bien loin de la liturgie .

 

3) les marchés de l'avent

dit Marchés de Noël 

Les marchés de Noël, ou marchés de l'Avent, ont lieu au cours des quatre semaines de l'Avent. Cette tradition est originaire de la plupart des régions germaniques comme l'Allemagne, l'Autriche, le Tyrol du Sud et l'Alsace, mais est aujourd'hui respectée dans de nombreux autres pays.

 

 

 

 

 

 Les premiers marchés de ce genre ont lieu au Moyen Âge .En effet, les premières traces des marchés de Noël remontent au XIV eme  siècle, en Allemagne, sous l'appellation « Marché de Saint Nicolas ».

Le premier évènement relaté comme un « Marché de Noël » est daté de 1434 et a lieu à Dresde sous le règne de Frédéric II de Saxe.

Traditionnellement, les articles vendus sont des couronnes de l'Avent, des décorations de Noël, des cartes de Noël, des sapins de Noël, des crèches, des jouets et tout autre bien se rapportant à Noël ou à l'Avent. Il s'y vend également des boissons telles que le vin chaud ou des aliments tels que des saucisses ou des marrons chauds. Un important renouveau, considéré comme commercial, a lieu au milieu des années 1990. De nombreuses villes en Europe ont instauré leur propre marché de Noël avec des chalets et parfois des attractions. Parfois, s'y déroulent également des spectacles ou des concerts en plein air.

On y ajouté à ces marchés ,la présence d'un personnage inexistant aux moyen age et longtemps dans l'Histoire : ....Le père Noël !

Le père Noël avec son traineau, parfois sa maison de Noël, sa foret de sapins et surtout la photo !

De nos jours ,tout se mêle : tradition, religion, paganisme,rites ancestraux pour attirer les foules, leur faire dépenser leur argent , dans l'euphorie de la fête ou la magie de Noël . Et ça marche !!! Car les gens ont besoin plus que jamais , de rêver, de se faire plaisir, de gâter leurs enfants, de vivre une pause, d'oublier leurs soucis, de « respirer » . 

C ) Les fêtes de l'avent  cette année 2021 

 les ambassadeurs de Noël bousculés par la crise sanitaire ?

-

Saint Nicolas : sera t -il  fêté le 6 décembre ?

LSaint-Nicolas est célébrée en Allemagne dès le  siècle, et la journée du 6 décembre est choisie comme jour de la fête des commerçants, des boulangers et des marins. La Saint-Nicolas est aujourd'hui une fête principalement tournée vers les enfants, mettant en scène le saint-évêque Nicolas de Myre. C'est une tradition vivace dans plusieurs pays européens et quelques régions françaises, qui se déroule le 6 décembre, ou le 19 décembre pour l'Église orthodoxe utilisant le calendrier julien.

La Saint-Nicolas est surtout fêtée aux Pays-Bas, en Belgique, au Luxembourg, en Allemagne, en Autriche, en Croatie, en Hongrie, en Pologne, en République tchèque, en Lituanie, en Roumanie, au Royaume-Uni, en Ukraine, en Slovaquie, en Serbie, en Suisse et au nord et nord-est de la France ; notamment en Flandre française, dans le nord de la Champagne, les Ardennes, en Franche-Comté, en Alsace et en Lorraine dont Nicolas est le saint patron.Les traditions diffèrent selon les régions ; un trait commun à ces célébrations est la distribution de cadeaux et de friandises aux enfants, qui est à l'origine de celle du Père Noël ou Santa Claus.

-la vierge Marie fêtée le 8 décembre

La fete des lumières n'aura as lieu à Lyon cette année en cause de déconfinement, le couvre feu ,l'interdiction des rassemblements, les gestes barrières, la fermeture des restos et des bars !

 .Mais évoquons pur autant  l'histoire du 8 décembre ! 

Le 8 décembre : la fete de « L'Immaculée Conception » fete de la vierge,Marie . Elle se fête le 8 décembre, ou le 9 décembre lorsque le 8 tombe un dimanche22, date « supposée » de la conception de Marie, depuis 1477.

C'est la fete des lumières dans notre région : à Lyon toute la ville est illuminée et animée par des spectacles .Ce jour là de toute la France et de l'étranger ,des touristes viennent à Lyon pour « la fête des lumières « célébration profane .

Origine de cette fête ?

La légende dit que la peste au XVII è siècle ravageait la France et s'approchait de Lyon et de la Loire...Les lyonnais de Lyon auraient mis des bougies au pied de la cathédrale Saint-Jean à Fourrières et auraient prié la vierge pour qu'elle épargne la ville.Cette prière aurait été exaucée et la peste se serait arrêtée aux portes de la Lyonnaise et de ses alentours. 

Depuis il est de tradition d'illuminer Lyon ,toutes les villes de la Loire et de placer des lampions sur les rebords des fenêtres des balcons des terrasses des maisons.

C'était  aussi le 8 Décembre, un jour de festivités dans bien des communes ligériennes : Saint- Chamond, Saint- Etienne, Roanne, Firminy

-Sainte Lucie

La Sainte-Lucie est une fête ayant lieu le 13 décembre en l'honneur de sainte Lucie de Syracuse. Traditionnellement une fête importante dans toute la Chrétienté occidentale, elle est aujourd'hui principalement célébrée en Scandinavie et en Europe méridionale, particulièrement en Suède, au Danemark, en Norvège, en Finlande, en Italie et en Islande.

Depuis la création du calendrier grégorien, qui met fin à la dérive du calendrier julien au  siècle, la fête correspond premier jour à partir duquel le soleil se couche plus tard que la veille dans l'hémisphère nord, quelques jours avant le solstice d'hiver ; le dicton « à la sainte Luce, le jour augmente du saut d'une puce » correspond ainsi à cette observation.

En Suède, pays où la fête est la plus répandue, elle est originaire du Västergötland, dans le sud-ouest du pays, et s'est progressivement étendue dans tout le pays, puis au  XXème siècle aux territoires finlandais et dans une certaine mesure dans d'autres pays tels le Danemark et la Norvège.

En Suède toutes les jeunes filles portent ce jour là une couronne de bougies et une longue robe blanche.Elles défilent dans les cours de lycées, d'université, dans les rues et les discothèques ...C'est une très grande fête et à cette occasion les dirigeants, les patrons des entre- -prises offrent à leurs employés cadres et ouvriers un grand banquet.

 Lucie, prénom venant du latin luxlucis, désignant la lumière, la lumière est à l'honneur lors de ces célébrations. En France, la ville de Montbéliard fête la Sainte lors du traditionnel défilé des Lumières.
 

 

5 les dictons de l'avent

Quand secs sont les Avents, abondant l'an sera », 

« de la Toussaint à l'Avent, jamais trop d'eau ni de vent. » (dicton du Midi toulousain, d'Auvergne),

« qui plante en Avent, gagne une année sur le temps »,

« il faut les Avents froids et secs si l'on veut boire sec »,

« tel Avent, tel printemps »

Un mois de décembre non humide annonce de bonnes récoltes

  • « Le mois de l'Avent est de pluie et de vent, tire ton bonnet jusqu'aux dents »

Un mois de décembre humide annonce un hiver rude

voir sources : l'avent liturgique le calendrier de l'avent Wikipédia, et ses sources histoire du moyen age ; avent attente et espérance....

Conclusion

L'avent est une période d'attente et d'espérance nous dit- on .

Souhaitons à tous de la traverser dans le calme et la paix. Souhaitons à tous de conserver « l'essentiel « : la santé, la vie . Et tant pis si le père noël est moins généreux cette année : lui aussi a des soucis. Tant pis si les souliers ne sont pas remplis jusqu'à raz bord : il faut se contenter de ce que l'on a ! 

Apprenons à nos enfants la modestie et le partage.

 

 

Tag(s) : #le calendrier de l'avent, #histoire des mentalités
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :