Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Katia

A sa mère, à son père et à sa sœur Célia

Il y a aujourd'hui 25 ans

 

A Katia 

Katia jeune fille de dix sept ans

Souriante vive et jolie

Tu voulais vivre avec ton temps

Dans ton pays : l'Algérie.

 

Tu refusais de porter le voile

Tu résistais aux religieux

Qui assassinaient jeunes et vieux

Qui imposaient la loi du mal.

 

Ceux là qui ont massacré

Au nom de la charia de la terreur

De obscurantisme et de la peur

Les innocents  des villages entiers.

 

Katia, tu ne voulais pas te soumettre

Te cacher derrière des voilettes

Tu marchais ce jour -là

Une amie ,auprès de toi.

 

Tu marchais cheveux au vent

Sur les routes du printemps

C 'était un 28 février

Que la foudre t'a frappée.

 

Un coup de fusil et ta vie qui vacille

Pauvre Katia, si jeune fille !

Pour avoir résisté à tes bourreaux

Ils t'ont conduite au tombeau !

 

Et qu'est- il advenu du criminel

Celui qui t'avait rompu les ailes ?

Qu'est -il advenu à lui et ses mercenaires ?

Ont -il été jugés criminels de guerre ?

 

Non ! ils furent tous amnistiés

Par une loi que l'on fit voter :

Pardonnés, oubliés ,graciés,

Eux et leurs crimes contre l'humanité !

 

Car il fallait oublier

Il fallait pardonner

Il fallait que l'Algérie se réconcilie

A n 'importe quel prix

Il fallait imposer l'amnistie.

 

Au prix d'oublier les victimes 

 Qu'on a tuées  deux fois

La première lors de leur crime 

La deuxième par cette maudite loi !

 

Qu'est il arrivé depuis ?

L 'islamisme a reconstruit son nid 

Et la guerre a repris vingt ans plus tard

Pour écrire une page d'histoire.

 

En Irak en Syrie

En Mauritanie au Mali

En France en Allemagne

En Belgique en Espagne

Daesh a construit son nid :

 

« Le califat de la peur »

Sur les marches des erreurs

Commises en Algérie

Lors de l'amnistie !

 

Car si on ne tue pas définitivement la bête

Elle saura un jour redresser la tête

Et sortir du fond de son abime

Pour escalader jsqu'à nos cimes

 

L’amnistie des criminels 

Est le fait le pluscruel

Le plus dangereux et irresponsable

Car il assure à tous les coupables

 

L'impunité et l'abandon

De toutes charges et exactions

Qui leur accorde le pardon

La grâce et la prescription ! 

 

Si on ne condamne pas les criminels

Ils referont de plus belle

Eux, ou leurs descendants

Dans une heure, un jour vingt ans !

 

Si on ne fait pas face à l'Histoire

Si on ne juge pas les assassins de guerre 

Si on refuse de tout savoir 

On sera condamné à revivre l' enfer.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Tag(s) : #A Katia, #Hommage
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :