Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Aliénor d'Aquitaine

Reine de France et d'Angleterre

Destin de Femme

Reine des troubadours 

Elle est née vers 1122 ou 1124 : la mémoire vacille dans les plis du temps.

Elle épouse en première noce le Roi de France Louis VII à l'âge présumé de 15 ans .

Elle joue un rôle très important comme mécène des artistes et femme politique  

 « À la cour fastueuse qu'elle tient en Aquitaine, elle favorise l'expression poétique des troubadours en langue d'oc. À compter de son premier mariage (pendant lequel elle a participé à la deuxième croisade), elle joue un rôle politique important dans l'Europe médiévale. » Wikipédia.

C'est une femme influente d'une très grande intelligence et culture : une figure féminine de premier plan dans l'histoire de France et d'Angleterre.

L'héritière d'Aquitaine

Fille ainée de Guillaume de Poitiers, petite fille de Guillaume le Troubadour dit Guilhem IX,sa mère se nommait Aénor qui donnera l'autre Aénor : Aliéonor. Son éducation est soignée à la cour d'Aquitaine qui est une des cours les plus raffinées d'Europe de l'époque.La langue occitane connait un rayonnement et un développement sans précédent.elle apprend la musique la littérature le latin, l'équitation et la chasse.A la mort de son frère Guillaume d'Aigret elle est l' héritière du duché d'Aquitaine.Après la mort de son père, elle épouse le futur Louis VII. Par ce mariage le roi de France devient duc d'Aquitaine. Mais le duché d'Aquitaine n'est pas rattaché après ce mariage « politique » à la couronne de France et reste indépendant.Le mariage a lieu à Bordeaux .Les mariés sont couronnés ducs d'Aquitaine à Bordeaux et pendant leur voyage, ils apprennent la mort du père du roi.

A noël 1137 Aliénor est couronnée reine de France à Bourges. Brillante ,pétillante libre d'esprit radieuse, très belle, la jeune reine déplait à la cour.

Elle est critiquée pour sa conduite et ses tenues jugées indécentes, tout comme ses suivantes et comme une autre reine des Francs venue du Midi un siècle plus tôt, Constance d'Arles. Ses goûts luxueux (des ateliers de tapisserie sont créés, elle achète beaucoup de bijoux et de robes) étonnent. Les troubadours qu'elle fait venir ne plaisent pas toujours : Marcabru est renvoyé de la cour pour avoir chanté son amour pour la reine

La deuxième croisade

Aliénor et sa cour participe à la deuxième croisade. Le convoi ralentit par les femmes et les chariots très nombreux a de grandes difficultés à avancer.la découverte de l'Orient et des mystères et beautés fascinent Aliénor et repousse le Roi Louis très pieux .

Les deux époux se querellent d'autant plus que la croisade se présente très mal : difficultés du voyages, défaites,... 

trahison des byzantins qui ne leur fournissent pas les navires prévus pertes humaines ,maladies: c'est un échec total .

Tout cela entraine la dispute entre les monarques et la "supposée 'infidélité d'Aliénor n'arrange rien.Sa nef tombe dans les mains des « byzantins mais est délivrée par les « Normands qui tiennent la Sicile. La rupture est évitée par le pape qui leur écrit une lettre « pour se réconcilier ».

Une année le couple reprendra la vie commune et une seconde fille naitra . Mais la mésentente persiste et le mariage est annulé pour motif de consanguinité

L'incident D'Antioche

Lors de la croisade, la reine s’arrête à Antioche et retrouve Raymond de Poitiers, prince d'Antioche son oncle avec lequel elle s'entend à merveille. Des bruits courent fondés ou pas ce qui arrange la Reine. Son époux la force à quitter Antioche. Aliénor veut se séparer de son époux et faire annuler son mariage qui sera de fait, acté trois ans plus tard...en mars 1152

De l'Histoire à la légende

De retour à Poitiers elle manque par deux fois de se faire enlever par des nobles qui veulent l'épouser et étendre leur domaine : Thibauld de Blois et Henri Plantagenet, duc de Normandie !

Reine d'Angleterre

Elle épouse Henri ce fougueux jeune prince de dix ans son cadet

Le 19 décembre 1154, ils sont couronnés roi et reine d'Angleterre par Thibaut du Becarchevêque de Cantorbér, permettant à l'Angleterre l'accroissement inespéré de ses territoires continentaux

Elle donnera naissance à cinq fils et trois filles. Au total elle aura eu 10 enfants, notamment :

- Henri, roi de France

-Richard (Richard coeur de lion roi d'Angleterre) 

-Geoffroy duc de Bretagne

-Jean (Jean, sans terre , frère cadet de Richard qui durant l'absence de son ainé parti à la croisade ,s'était emparé du trône d'Angleterre et avait affamé le peuple ; lire 'Ivanoe et de la légende de Richard Coeur de Lion, et l'histoire de Robin des Bois)

-Aliénor d'Aquitaine : mère de Blanche de Castille,grand -mère de Saint Louis

La difficulté de maintenir sa domination sur un ensemble aussi vaste et hétérogène poussent Henri II à une réforme dynastique. En 1170, Richard est proclamé duc d'Aquitaine et Aliénor gouverne son duché en son nom. Elle s'établit à Poitiers, y crée la Cour d'amour.

Aliénor est horrifiée par l'assassinat de Thomas Becket dans sa cathédrale de Cantorbéry en Angleterre, en 1170

 

La mécène

En 1162, à sa demande, commencent les travaux d'une nouvelle cathédrale à Poitiers

Il apparaît donc que la cour Plantagenêt protège les artistes, et que l'époque connaît une importante floraison littéraire, qui pénètre très peu la cour de FranceMalgré cela, Henri II tient probablement un rôle important dans le patronage des artistes : il commissionne dans les années 1160 la rédaction du Roman de Rou conjointement à Aliénor.

Aliénor inspira de nombreux écrivains poètes troubadours qui écrivirent sur elle et pour elle .

La révolte de 1173-1174 et les quinze ans de captivité

Les guerres de famille

En 1173, elle trame le complot qui soulève ses fils Richard, Geoffroy et Henri le Jeune contre leur père, Henri II76. Cette révolte est soutenue par Louis VII, le roi d'Écosse Guillaume , ainsi que les plus puissants barons anglais. Aliénor espère reprendre le pouvoir à Henri II, mais, lors d'un voyage, elle est capturée et Richard finit par rallier son père.

Aliénor tente de rejoindre la cour de Louis VII à Paris mais est arrêtée auparavant par les soldats de son mari. Elle est emprisonnée pendant presque quinze années, d'abord à Chinon, puis à Salisbury, et dans divers autres châteaux d'Angleterre. Dans un premier temps, Henri II tente de faire dissoudre le mariage mais le cardinal Ugucione, nonce apostolique, lui oppose une fin de non-recevoir.

En 1183, Henri le Jeune, endetté et auquel son père refuse la Normandie, se révolte à nouveau. Il tend un guet-apens à son père à Limoges, soutenu par son frère Geoffroy et par le roi de France Philippe Auguste. Mais il échoue, et doit subir un siège à Limoges, puis s'enfuir. Il erre ensuite en Aquitaine, et meurt finalement de dysenterie. Mais avant de mourir, il a demandé à son père, le roi Henri II d'Angleterre, de libérer sa mère. De même, en 1184, Henri le Lion et son épouse Mathilde d'Angleterre intercèdent auprès d'Henri II, et la captivité d'Aliénor s'adoucit. Pour la Pâques 1185, il la fait revenir sur le continent lors de la nouvelle révolte de leur fils Richard (Cœur de Lion), fils préféré d'Aliénor, afin qu'elle le ramène à la docilité.

La femme politique 

C'est dans la période 1167-1173 qu'elle commence à prendre des décisions d'importance, sans avoir besoin d'une confirmation d'Henri II. Mais là encore, elle n'exerce seule et pleinement le pouvoir, que parce que le roi se retire volontairement. Son activité est suspendue pour la période 1173-1189, avant de reprendre dès sa libération. Lors de cette période de retraite monastiqueentrecoupée de sorties dans le monde, son autonomie de gouvernement n'est en rien limitée. Sans en faire une reine indépendante(Wikipédia)

Alinéor joua un rôle politique évident ce qui était exceptionnel pour une femme à son époque :

-elle jette les bases d'un droit maritime dans toute l'Europe (méditerranée , Manche mer du Nord)

établissement d' accords commerciaux entre Constantinople et les ports des terres saintes

-modernisation de Poitiers , construction de Halles d'une nouvelle enceinte , agrandissement du palais

-charte octroyée à des villes

 

Veuve, elle revit​​​​​​

A la mort de son époux, elle est libéré par son fils Richard. Elle parcourt l'Angleterre et libère les prisonniers d'Henri II e leur fait prêter serment d’allégeance au nouveau roi Richard.

En plein hiver Alinéor va chercher la future épouse d eRichard Bérangère de Navarre et lui fait passer les Alpes et organise le mariage de Richard avec la fille du Roi de Navarre 

Aliénor retourne précipitamment en Angleterre empêcher son plus jeune fils, Jean sans Terre, le mal-aimé, de trahir son frère Richard. Elle n'y parvient qu'un temps : en mars 1193, il cède le Vexin à Philippe Auguste : aussitôt, elle l'assiège avec tous les barons anglo-normands (dont Guillaume le Maréchal) à Windsor.

 

Le mauvais coup de l'empereur germanique et la rançon du roi Richard

ll fait prisonnier le roi Richard et demande pour sa libération une rançon exorbitante . Aliénéor écrit au pape, surprise de son mutisme.Est ce chrétien entre croisé que de se faire la guerre de retour sur le continent  ?

Elle  parvient à rassembler l'énorme rançon (cent cinquante mille marcs d'argent, équivalant à deux années de recettes pour le royaume d'Angleterrequ'elle apporte elle-même à Mayence à Henri VI, fils de Frédéric Barberousse (hiver 1193–1194).

Dernières années 

« Elle se retire ensuite à Fontevraud. La blessure de Richard Cœur de Lion au siège du château de Châlus-Chabrol la tire de sa retraite. Il meurt le , et elle prend aussitôt parti pour son dernier fils Jean : à 77 ans, elle parcourt tout l'Ouest de la France, rallie l'Anjou qui s'était prononcé pour le comte de Bretagne, et fait prêter serment à Jean sans Terre dans son duché d'Aquitaine. En juillet, elle rend hommage au roi Philippe II de France, à Tours, puis rencontre son fils Jean sans Terre à Rouen. Enfin, en janvier 1200, elle est en Castille où elle doit ramener une épouse pour l'héritier du trône de France : elle préfère Blanche de Castille, parmi ses deux petites-filles. Cette enfant deviendra la mère de Saint Louis ».

Aliénor se retire en 1200 à l'abbaye de Fontevraud. Malade, elle ramène néanmoins, en février 1201, le puissant vicomte Aimery VII de Thouars, qui s'était révolté, à l'obéissance.

En juillet 1202, Philippe Auguste déclare Jean sans Terre félon, et saisit ses domaines continentaux. Une de ses armées, à Tours, est commandée par le petit-fils d'Aliénor, Arthur de Bretagne, et menace Fontevraud. Elle fuit l'abbaye pour se réfugier à Poitiers, mais ne peut y parvenir et s'abrite à Mirebeau, y est assiégée par le duc de Bretagne du 15 juillet92 au  août, avant d'être délivrée par son fils Jean.

Elle se retire à nouveau à Fontevraud à l'automne, et meurt à Poitiers, à l'âge de 82 ans, le , quelques semaines après la prise de Château-Gaillard par Philippe Auguste.

Source wikipédia

 

Tag(s) : #Alinéor d'Aquitaine, #Histoire et histoire
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :