Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Francoise de Foix comtesse de Chateaubriant 

 

 favorite de François I

Un destin hors du commun qui mériterait bien d'être le sujet un grand film historique ! 

Françoise est née en 1495 dans l'Ariège à Foix dans une maison illustre souvent adversaire de la couronne de France. Sa mère est Jeanne d'Aydie et son père Jean de Foix lié au roi de Navarre. Elle est proche parente d'Anne de Bretagne dont nous avons évoqué l'histoire récemment .

Une vie amoureuse très précoce

A 11ans Françoise rencontre Jean de Laval Montfort qui n'a que 19 ans, comte de Chateaubriant. Ce dernier tombe éperdument amoureux de la jouvencelle. Sa beauté , sa prestance, son intelligence l'ont séduit.

On les fiance et la reine offre vingt mille livres de dot à Françoise. Sans attendre le sacrement du mariage Jean enlève sa belle, l'emmène dans son manoir de Châteaubriant. Un an plus tard, en mars 1508, Françoise, qui est précoce, met au monde une petite fille, la maman n'a que treize ans. Les amoureux vivent encore un an en union libre avant, en 1509, de se marier. Pendant dix ans les deux tourtereaux vivent leur parfait amour cachés dans leur manoir breton. Peu importe au comte de Châteaubriant de se faire une réputation de guerrier, d'acquérir de hautes fonctions, ou même de jouer un rôle de premier plan. »

Le comte et la comtesse veulent vivre heureux, cachés sur leurs terres.

La rencontre avec François I

François Ier s'intéresse à la Bretagne cette province indépendante : son épouse Claude est duchesse de Bretagne. L' époux de Françoise est un des grands barons bretons.

François 1er veut employer le comte. Aussi invite t-il le couple à le rejoindre  à la cour .

Le roi très attiré par les belles femmes a entendu parler de la beauté de cette jeune comtesse venue du sud et vivant en Bretagne. On lui a parlé maintes fois des attraits et de son esprit de la belle.Il veut faire sa connaissance . Jean  son époux , très jaloux ,  connaissant la vie dissolue de la cour et les appétits sexuels du Roi, jamais satisfait  a peur pour son couple. Il rejoint seul la cour en expliquant l'absence de sa femme en ces termes :

-C'est  une sauvageonne ! Elle n'aime pas le faste, le protocole , le luxe . De plus, elle m'a dit qu'elle s' ennuierai  ici 

 

S'en suit, une histoire rocambolesque digne d'un roman et d'un film : 

Jean, jaloux et méfiant, aurait dit-on fait confectionner deux bagues identiques, il en donne une à son épouse en lui faisant la recommandation de ne venir à la cour que sur sa demande écrite, signée et accompagnée de la seconde bague qui impérativement doit être jointe au courrier, sinon elle doit rester sur ses terres. Le roi, apprenant la chose par un valet indiscret du comte, fait intercepter le courrier et y glisse une bague qu'il a fait copier à un orfèvre et identique à celle de Jean . Au reçu de la lettre, la comtesse de Châteaubriant arrive à la cour d'Amboise. François est ébloui par la beauté de la comtesse : des cheveux de jais, des yeux en amande, une bouche petite et charnue, un corps de déesse. L'amour qu'elle inspire au roi ne la trouble pas.

Quoi qu'il en soit de cette anecdote, il paraît certain que madame de Châteaubriant vint à la cour, pour la première fois en 1518, lors du baptême du dauphin François 

 

Devenue favorite du Roi de France

Françoise fait languir le roi : habitué aux conquetes faciles , il doit attendre trois ans pour pouvoir emmener Françoise dans son lit.

Jean l'époux devient aigri et est rongé par la jalousie.

Devenue "la mye du roi" elle reçut moult cadeaux Jean est éloigné de la cour et envoyé en Bretagne à Nantes pour percevoir les impôts... : il est nommé sire de Chateaubriant. Les trois frères de Françoise ne sont pas oublié et sont récompensés également : ils reçoivent de hauts commandements militaires.Deux deviendront maréchal de France.

Mais le roi est inconstant et repart à la chasse « aux belles dames. »Il s'en va butuner ailleurs .. Il trompe Fraçoise alors pour se venger cette dernière lui rend la balle et le trompe à son tour avec son meilleur ami : Guillaume

Malgré ce infidélités Francois Ier est toujours très épris de Françoise et cette dernière mene à la cour une vie fastueuse , de fêtes de cadeaux , de poésie.

Pour Françoise qu'il aime et apprécie, le roi multiplie les fêtes, écrit des vers qui lui chantent son amour. Malgré les infidélités de François, leur amour durera dix ans (1518-1528) Françoise occupe la première place dans le cœur du souverain, fait partie de tous ses voyages. En 1520, la comtesse est présente à l'entrevue du Drap d'or, où elle est remarquée par Henry VIII

De première place à la seconde place !

Mais Françoise n'a pas que des alliés à la Cour. Louise de Savoie, la très possessive et ambitieuse mère de François 1er, a juré sa perte. A cette fin, en 1522, celle-ci détourne l'argent que son fils adresse au vicomte de Lautrec (frère de Françoise, en charge des armées postéess dan le Milanais) pour payer ses soldats et tenir le Milanais. Furieux de ne plus recevoir leur solde, les hommes du vicomte désertent en masse, contribuant ainsi au fiasco dans lequel se termine la campagne d'Italie, sept ans après l'éclatante victoire de Marignan. Cependant, la manoeuvre ne réussit pas à mettre un terme à l'idylle du roi et de sa belle, qui filent toujours le parfait amour.

En 1525, François est fait prisonnier à Pavie .

Pendant sa captivité François Ier écrit des poèmes pour sa bien aimée

 En 1526, lors de l'échange d'otages, de retour sur le sol de France, le roi est étonné de ne pas apercevoir Françoise. Françoise est en Bretagne, Louise, la mère du Roi qui déteste la favorite de son fils et la maison de Foix, s'est arrangée pour qu'elle ne soit pas présente pour accueillir son cher "César", par contre elle présente à son fils Anne de Pisseleu. A Angoulême, Françoise rejoint le roi et se rend compte que sa place est prise par Anne, âgée de 18 ans tandis qu'elle en a 31. Françoise a du caractère et ne s'avoue pas vaincue, elle attaque de front le monarque en lui demandant comment il peut lui préférer une blonde fade. La cour s'amuse de ces querelles. Entre le roi et la comtesse il y a des hauts et des bas. Pendant deux ans, la lutte pour reconquérir le coeur du Roi va durer et opposer les deux femmes, n'y tenant plus, le Roi propose à Françoise la deuxième place !

Il n'est pas question pour une fille de la maison de Foix ( des Rois de Navarre) , orgueilleuse et fière d'être reléguée à la seconde place. Puisque le roi ne veut plus d'elle, Françoise repart dans sa Bretagne rejoindre son mari, pas très heureux de retrouver son épouse.

Néanmoins la vie commune reprend. Françoise continue d'écrire au roi, celui-ci vient même plusieurs fois à Châteaubriant où il est reçu avec honneur par le comte Jean. Le comte de Châteaubriant reçoit l'ordre de Saint-Michel ainsi que la lieutenance générale du duché de Bretagne et bien d'autres faveurs royales. Un jour pour plaire à sa nouvelle maîtresse, François s'abaisse à réclamer les bijoux offerts à Françoise. Celle-ci grande dame, les fait fondre et les lui renvoie convertis en lingots ! 

-"Portez cela au roi, et dites-lui que, puisqu'il lui a plu me révoquer ce qu'il m'avait donné si libéralement, je le lui rends et je le lui renvoie en lingots d'or. Quant aux devises, je les ai si bien empreintes et colloquées en ma pensée, et les y tiens si chères, que je n'ai pu souffrir que personne en disposât, en jouît, et en eût du plaisir que moi-même. " dit la Comtesse au représentant du roi venu chercher les bijoux que ce dernier lui avait offerts.

Une fin digne d'un roman noir

Est-ce pour sauver les apparences que le comte fait construire un nouveau logis où Françoise règne ? 

Puis le temps faisant son œuvre, les relations entre les deux époux virent au cauchemar.

Sous une apparente magnanimité Jean de Laval s'était réconcilié avec Françoise.En fait il n'avait pas pardonné.Le roi ne pouvant être l'objet de vengeance, il s'en  prit à son épouse .Il l'a fit enfermer avec sa fille dans une chambre entièrement tapissée de noir. L'enfant mourut au bout de six mois. Aussi cynique que lâche ,sous prétexte de faire soigner sa épouse, il l'a fit saigner des quatre membres par deux chirurgiens .La pauvre femme se vida ainsi de son sang et mourut

Elle avait 42 ans.

.Le roi bouleversé se précipita sur sa tombe.

Ce n'est que quelques mois après qu'on s'interrogea sur les circonstances du décès et le roi envoya Anne de Montmorency enquêter .Ne trouvant aucune preuve l'accusant de ce meurtre , Jean ne fut plus inquiété mais on apprit plus tard ,que l'époux de Françoise de Foix avait déshérité ses neveux en faveur de .....Anne de Monmorency ..

Jean de Châteaubriant  , fit  élever dans l'église des Mathurins de Châteaubriant un tombeau  pour son épouse ,décoré de sa statue et d'une épitaphe qu'on trouve dans le recueil des poésies de Clément Marot, dont le comte était le protecteur.

On ne connut jamais la vérité sur cette mort violente .

Sources Histoire de France ; les favorites des Rois, Wikipédia ; Histoire de Françoise de Foix, et des Valois 

Tag(s) : #Françoise de Foix, #Histoire et histoire
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :