Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

« Les Saints de Glace »

En guise de Saint d glace nous aurons cette année : les Saints de feu !

Si le nom des saints de glace a changé, les dates quant à elles restent fidèles aux origines. Il s'agit des 11, 12 et 13 mai. Une quatrième date, le 25 mai, est souvent évoquée. Ces saints ont chacun non seulement leur date mais également leur dicton qui donnent des indications sur la météo à venir :

Aujourd'hui il fait particulièrement frais par rapport à tous nos jours précédents si beaux si chauds …

Pourquoi  ce changement de temps si soudain ? 

-C'est normal ! Nous disent les personnes (d'un certain âge et d'autres bien plus jeunes ) ce sont les « Saints de Glace »

Histoire ou histoire ?

Les saints de glace sont une période climatologique située, selon les observations populaires européennes du Haut Moyen Âge, autour des dates des fêtes de saint Mamertsaint Pancrace et saint Servais, traditionnellement célébrées les 11, 12 et 13 mai de chaque année

Ces saints sont invoqués par les agriculteurs et jardiniers pour anticiper l'effet d'une baisse de la température sur les cultures, qui pouvait être observée en cette période et qui provoquait le gel (phénomène de la lune rousse). Une fois cette période passée, le gel ne devait plus être craint.

Statistiquement, le gel survient très rarement lors des saints de glace les températures minimales lors de cette période sont contrastées d'une année sur l'autre. Par ailleurs, des gelées en plaine ne sont pas impossibles après les saints de glace. Bien que pas toujours vérifiée, la tradition millénaire a pris le pas et certains jardiniers actuels attendent généralement la mi-mai pour planter en extérieur les plantes gélives (tomates, courgettes, etc.).

Cependant, ces dernières remarques doivent être nuancées, car il faut tenir compte de l'évolution du climat en Europe, qui a peut-être influencé les observations et coutumes populaires. Des périodes de froid intense durant le  siècle ont été identifiées en Europe et constatées aussi dans le reste du monde, sans qu'il soit possible de relier ce phénomène à l'apparition des dictons autour des saints de glace.
 

Les trois saints de glace

Les trois principaux saints de glace sont :

À ces trois premiers saints, les régions plus froides (pour les zones les plus froides des Ardennes, de la Normandie intérieure, des Hauts de France, du Centre, de l'Allier, des gelées en plaine ont pu être observées jusque début juin) ajoutent également : 

  •  

    Saint Boniface, traditionnellement célébré le 14 mai, cité dans le dicton : « Le bon saint Boniface entre en brisant la glace. » (dans les régions méridonales, il remplace aussi Saint Mamert parmi les trois principaux saints de glace).

  • Sainte Sophie, martyre suppliciée à Rome vers 137, nommée "Kalte Sophie" ("la froide Sophie"), en Alsace, Moselle et en Allemagne, où elle est célébrée le 15 mai, et où les Eisheilige "saints de glace » sont encore les saints originaux, et sont au nombre de 5, fêtés du  au  inclus.

  • Saint Yves, célébré le 19 mai, considéré comme le dernier saint de glace en Bretagne, cité dans le dicton : « Craignez le petit Yvonnet. C'est le pire de tous quand il s'y met. »

  • Saint Bernardin célébré l20 mai, cité dans le dicton : « S’il gèle à la Saint-Bernardin, adieu le vin. »

  • Saint Urbain, autrefois célébré le 25 mai.

Plutôt qu'une période de refroidissement, les saints de glace soulignent la dernière période de l'année où le refroidissement nocturne (souvent par nuit de rayonnement avec un ciel clair) est suffisant pour générer des gelées en plaine (qui est plus tardif en altitude).

Les saints de glace doivent se comprendre comme la dernière période où des gelées peuvent se produire si la situation est favorable, et non comme la période de l'année favorable aux situations donnant les dernières gelées5.

Statistiquement, on n'observe pas de baisse de la température moyenne durant ces quelques jours de mai. En revanche, la date des gelées les plus tardives, si elles arrivent, ne dépasse généralement pas cette période en plaine. D'ailleurs, certaines périodes des saints de glace ont été très douces voire carrément caniculaires

Ce n'est pas le cas cette année car les températures moyennes en France ont vacillé autour de 5 degrés le matin ce 12 mai 2020 et sont montées à peine jusqu'à 12 l'après midi)

La plupart des calendriers mentionnent actuellement d'autres saints à célébrer ou invoquer ces jours-là : EstelleAchille et Rolande

Légende et réalité  : des saints protecteurs des cultures, et des récoltes 

Saint Mamert introduit la fête des Rogations ( les trois jours précédents le jeudi de l'ascension  ) à partir de 470, afin de mettre fin à une série de calamités naturelles. À cette occasion les paysans se retrouvaient et récitaient au cours de processions paroissiales des prières pour protéger les cultures durant ces jours critiques. Le patronage de ces saints ne se révélant pas toujours favorable, ils ont fini par incarner le retour du froid.​​​​​​​

 Le mois de mai correspond, dans les latitudes moyennes de l'hémisphère nord et notamment en Europe de l'Ouest (où les turbulences sont importantes en raison du courant de l'Atlantique Nord et des déplacements plus ou moins erratiques de l'anticyclone des Açores), à la fin de la rapide circulation de systèmes météorologiques d'hiver. Le passage dfronts froids, amenant de l'air du nord, se produit donc encore de temps à autre. Quand le ciel se dégage ensuite sous un anticyclone, la perte de chaleur est encore importante, surtout la nuit. Il est donc normal d'avoir des périodes froides à cette époque même si la tendance des températures est à la hausse. 

Le sujet des saints de glace a tout de même quelque utilité pour les jardiniers et agriculteurs : cette deuxième quinzaine de mai où se situent les dernières nuits froides de la fin d'hiver reste un repère pour se rappeler quand la période climatologique de gel se termine

La popularité de ces saints est encore vivace, comme en attestent les nombreux dictons qui leur sont consacrés.

Quelques dictions :

  • Saints Mamert, Pancrace et Servais sont toujours des saints de glace. »

  • « Les trois Saints au sang de navet, Pancrace, Mamert et Servais, sont bien nommés les Saints de glace, Mamert, Servais et Pancrace. »

  • « Attention, le premier des saints de glace, souvent tu en gardes la trace. »

  • « Saints Pancrace, Servais et Boniface apportent souvent la glace. »

  • « Avant Saint-Servais, point d'été ; après Saint-Servais, plus de gelée. »

  • « Quand il pleut à la Saint-Servais, pour le blé, signe mauvais. »

  • « Saint-Servais quand il est beau, tire Saint-Médard (8 juin) de l'eau. »


 


 

 


 

Tag(s) : #"Les Saints de glace, #histoire des mentalités
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :