Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

La gardienne du lac

Auvergne

 

Nous allons évoquer une légende autour d'un lac mystérieux voire effroyable : le lac de Pavin en Auvergne près de la commune de Besse 

Mais avant un peu d’histoire sur ce lac et cette magnifique région pour planter le décor .

L'histoire se perd dans les plis du temps. Quelques manuscrits retrouvés datant de 1650 révèlent un lac aux eaux bouillonnantes recouvertes de brouillards. Ce lac serait le cratère d'un volcan qui fut encore en action il y a 750 ans .

Il semble que ce lac se soit formé après la période d'activité volcanique qui a créé la chaîne des Puys, soit il y a environ 6 900 ans, ce qui en fait le plus jeune édifice volcanique de France métropolitaine. Il n'est pas lié à la chaîne des Puys. L'explosion qui l'a formé fut très violente : des traces de cet événement ont été retrouvées jusque dans les sédiments du lac Léman et dans d'autres lacs suisses, et le volume de l'éruption est estimé à 75 millions de m3.

Par temps clair, le ciel bleu se reflétant dans l'eau, sa couleur est presque bleu-nuit. En revanche, par temps d’orage, ses eaux profondes apparaissent très sombres, ce qui lui a sans doute valu son nom de Pavin (du latin pavens, épouvantable

Des légendes nombreuses épaississent le mystère du lac de Pavin.

»Le lac du diable », lac dans lequel s'est jeté le seigneur Roupoutou (ou le diable qui selon une autre version sortait du lac en créant des tourbillons) :

Ce seigneur était déjà agé amoureux d'une jeune et belle demoiselle . Ses cadeaux envers la jeune femme qui vivait à  Besse  étant refusés, il s'assit sur la « chaise du diable » (deux pierres planes qui semblent former un siège).Il se mit à pleurer et ses larmes inondèrent le village de Besse.Il pensa qu’il avait aussi noyé la femme qu’il aimait , alors il se suicida. 

- » la punition de Dieu » : Une version veut que ce soit Dieu qui noya la cité sous des eaux diluviennes afin de punir ses habitantes aux mœurs légères

- « la pierre aux cloches « :d'autres légendes racontent que, si on jette une pierre en plein milieu du lac, il se réveille et qu'un jet de pierres le  à minuit permet d'entendre les cloches de l’ancienne église de Besse sonner.

 

Voici notre légende : la gardienne du lac

« Pure « était une jeune fille d'une beauté exceptionnelle. Elle aimait tout enfant parcourir les prairies et se rendre près du lac de Pavin. Elle en connaissait tous les recoins. Un jour , un garçon voulut abuser d'elle.Elle se jeta dans l'eau pour lui échapper et faillit se noyer car elle ne savait pas nager. L'homme la poursuivit dans l'eau. Elle sombra au fond mais une sirène une dame mystérieuse la ramena à la berge et la sauva. Quant au malfrat , il se noya. 

On dit que plus tard le seigneur des lieux s'éprit de la jeune fille . Pure refusait tous les partis et ne voulait pas se marier. Elle était d'une telle beauté qu'on venait de loin pour la voir . Elle ne se rendait jamais aux bals du village et repoussait tous ses prétendants. Elle vouait sa vie à ses parents âgés et infirmes . Très pieuse, ses seules sorties étaient celles où elle se rendait à l'église de Besse.Le prêtre était le seul homme à qui elle parlait .Un jour il mourut. Un jeune prêtre le remplaça et tomba sous le charme de la belle. Il n'en dormait plus la nuit .Il pensait avoir été ensorcelé. Elle était trop belle et trop sage . L'homme d'église était un fanatique : ne pouvant avoir la jeune fille il voulut la détruire avec l'aide de toutes les femmes du village qui la jalousaient .

Les parents de la demoiselle vinrent à mourir et Pure se retrouva seule , à la merci de tous .

Le Seigneur lui proposa de la prendre au château. Elle refusa car elle savait trop bien qu'elle serait le prix à payer. Mais il était fou amoureux d'elle. Alors un soir qu'il avait bu , il se jeta dans le lac Pavin pour fuir son amour impossible .Son épouse, la châtelaine accusa «  Pure » de sorcellerie.

Elle fut condamnée à être enfermée à vie dans un cachot loin de la vue des hommes . Les femmes lui coupèrent ses longs cheveux blonds et la frappèrent, la laissant pour morte et handicapée.

Elle resta trois nuits ainsi dans les couloirs de la mort demandant à ses parents de venir la chercher pour l'extraire de ce monde si cruel et injuste. La quatrième nuit une voix vint la ramener à la vie : c'était la sirène du lac qui l'avait sauvée des années avant.

-Sois courageuse mon enfant ! Bientôt tu sortiras d'ici !

Le lendemain il y avait près du lac un procession pour la mémoire du seigneur. Le prêtre fanatique était en tète avec les enfants de choeur et tous les paroissiens. Il y eut un terrible tremblement de terre . Des gaz mortels s'échappèrent des profondeurs du lac et asphyxièrent la foule . Puis il y eut une seconde secousse qui détruisit la cité de Besse et une troisième qui fit s'écrouler le château ensevelissant les gens qui se trouvaient encore à l’intérieur. 

Tous étaient morts. La jeune fille dans le cachot sous terre avait survécu . Elle réussi tà passer par un trou de la muraille creusé lors de l'effondrement du château. Elle remarqua, à la lumière du jour que ses cheveux avait repoussé comme avant et bien plus beaux encore. Ses plaies étaient cicatrisées. Elle se rendit dans la maison de ses parents : c'était la seule chaumière encore debout.

Elle se lava, se changea .

Elle arpenta les ruelles de Besse à la recherche de blessés et elle entendit des pleurs d'enfants : elle fouilla les décombres et trouva deux petites filles encore vivantes , l'une devait avoir un an et l'autre que quelques mois. Plus loin elle entendit des gémissements c'était un petit garçon de quatre ans qui avait la jambe cassée et son petit frère qui souffrait d'une blessure à la tête.

Pure les recueillit,les soigna les réconforta …

Personne ne vint au secours des villageois victimes du drame .Le pays avait peur : le bruit courut que le choléra avait suivi la catastrophe. 

De sorte que Pure éleva seule ces quatre enfants dan sla maison de ses parents. Elle leur apprit tout ce qu'elle savait et elle savait beaucoup pour la fille d'un simple fermier !

La nuit la sirène venait la voir dans ses songes :

-Tu dois surveiller le lac, surveiller que le volcan ne s'éveille pas. Tu es la gardienne du lac . Si tu entends les cloches de Besse sonner alors ,éloigne le plus possible car c'est le dieu de la terre : le volcan qui se réveille pour punir de nouveau les hommes .

« Pure vécut «  en célibataire mais devint une maman attentive et dévouée pour ses quatre enfants trouvés.  Elle devint également la gardienne du lac.

Depuis, on dit que Pure fait sonner les cloches du lac chaque année jour anniversaire de la destruction de Besse .

On dit aussi qu'il faut se méfier de ce lac qui garde dans son fond un monstre qui n'es t autre qu'e le volcan à moitié endormi !


 

Tag(s) : #La gardienne du lac, #Conte de France
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :