Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

La petite fille perdue dans la foret du Gaou

 

Conte 

C'était l'été un bel été au bord de la mer près du Brusc et de Sanary sur mer. Il faisait chaud cet après midi là. Olivia et ses parents étaient partis chercher un peu de fraicheur et d'ombre à quelques kilomètres de leur lieu de villégiature  : le Brusc (près de Six fours dans le Var) ; Brusc qui veut dire bruyère en provençal et anciennement nommé du temps des romains et des phéniciens  : Tauréois.

Olivia était une petite fille espiègle et très sportive . Elle avait cinq ans . Elle adorait explorer par elle même les les endroits inconnus. Sa maman comme son papa ne manquaient pas de la sermonner , de la prendre par la main chaque fois qu'elle jouait à l'exploratrice . Ce jour là après un pique nique savoureux, ses parents firent une petite sieste sous les grands pins et Olivia s'endormit aussi  sur la jolie couverture arc- en -ciel. 

Voilà qu'un petit chat gris vint la tirer de son sommeil et se mit à se frotter contre elle. L’enfant était ravie de la visite de ce petit compagnon.Le petit chat se mit à jouer et Olivia partagea avec lui les jeux un moment puis le petit animal s'enfuit. La fillette le poursuivit :

-:« Petit chat, petit chat, attends ! » 

 A sa poursuite, elle s'éloigna du lieu de pique nique et s'enfonça de plus en plus dans la foret du Gaou qui veut dire « chat « en Provençal. Elle courut longtemps puis s’arrêta . Elle avait grande soif. 

Elle fit demi tour  affaissée mais elle n'arriva pas à retrouver son chemin. Elle  s'était perdue. Elle se mit à pleurer lorsqu’une vieille dame apparut :

-Tu es perdue  ?

_Oui ! dit Olivia

-Comment t'appelles- tu ?

-Olivia !

-C'est un joli nom et un nom bien d'ici ! Vois , autour de toi il y a plein d'oliviers !

-J'ai soif ! Dit l'enfant qui était écarlate.

-Tiens bois c'est de l'eau de la source du Gaou !

Etrangement Olivia n'eut pas peur et se sentit  même rassurée.

Elle but goulument l'eau fraiche puis se remit à pleurer :

-Maman ! Papa !

Soudain le petit chat gris apparut: 

-Tiens te voilà voyou  ! Où étais tu ? Dit la vieille dame.

- Il est gentil mais très indiscipliné !

-C'est quoi « indiscipliné » ?

-Ça veut dire , qu'il ne n'obéit jamais et qu 'il fait ce qu 'il lui plait : il  court dans  la garrigue  s'éloigne et disparait des heures ..

Olivia s'assit reprit son souffle et caressa le petit chat.Elle joua avec lui encore  .Le soleil tombait déjà dans la mer.

-Tes parents vont s'inquiéter . Allez viens !  On va les retrouver .

Et elle prit Olivia par la main. Elles suivirent un sentier tortueux qui sentait bon le thym et la menthe , continuèrent en longeant une crique qui surplombait la mer puis  elles arpentèrent une montée caillouteuse et arrivèrent enfin à l'aire de pique nique . Mais il n'y avait personne  . Olivia se remit à pleurer.

-Ne pleure  ! Nous allons les attendre ici.  !  Je suis sûre qu 'ils vont revenir. Ils ont du partir à ta recherche !. Regarde ils ont laissé leur sac et une  couverture .En attendant veux- tu connaître l'histoire de la colline du Gaou ?

Olivia s'installa sur les genoux de la vieille dame et l'histoire commença :

On dit qu 'il y a fort longtemps vivaient dans cette foret des centaines de chats qu'on appelait "les Gaous". Ils avaient trouvé refuge ici car de vilaines personnes les persécutaient, c'est-dire  qu'elles  leur voulaient du  mal.

"Les chats étaient devenus sauvages et aucun humain ne pouvait pénétrer  en ces lieux. 

Dans un temps perdu, des étrangers venus de l'autre coté de la méditerranée , ceux qu'on appelait les « sarrasins » avaient envahi une bonne partie de notre région. Lorsqu'ils arrivèrent chez nous au Brusc, la population se réfugia  dans la foret du Gaou , après que les enfants aient passé un pacte celui  de ne plus persécuter les chats  .Lorsque les sarrasins montèrent sur cette colline, les chats cachés derrière les arbres tortueux se jetèrent sur eux, les aveuglant et  les mutilant méchamment. Les envahisseurs effrayés redescendirent la colline , remontèrent sur leurs navires et on ne les revit plus jamais ".

Olivia s'était endormie. La vieille dame la déposa sur la couverture à coté du sac. Elle la laissa, et se cacha à proximité  . Dix minutes après , les parents arrivèrent et découvrirent leur enfant endormie .

-Olivia  ! S'esclaffa Maman en larmes. Comme j'ai eu peur ! 

La fillette s'écria :

-Maman ! Papa !

-Mais où étais -tu ? Questionna papa

-J'ai suivi un petit chat et une gentille dame  m'a raccompagnée ici et m'a raconté une histoire !

Les parents ne surent jamais le nom de cette gentille dame.

Ils apprirent qu'une légende locale  parlait d' une très vieille femme  qui apparaissait parfois dans cette foret pour ramener les enfants perdus. On disait  qu'elle avait perdu sa petite fille et qu'une chouette lui aurait promis de la lui ramener .

C'est pour cela qu'elle continuait éternellement ses recherches .

 

 

Tag(s) : #La foret du Gaou, #Conte de France
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :