Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

La dame de la tour 

L'histoire se passe aux temps des chevaliers, des croisades des châteaux fort, des troubadours, des tournois et  des serments.

Dame Aude était la  fille d'un seigneur. Son frère ainé Thibault venait de se marier . Aude  était amoureuse d'un chevalier sans fortune   qui portait le prénom de Guilhem .Il était beau,  vaillant fort  et sans peur.

Le Seigneur ,le père de Aude ne désirait pas  cette union et  avait choisi pour sa fille   un jeune noble  Godefroy ,dont le père un  puissant suzerain   assurerait la protection et l'agrandissement de son fief.

Aude n'avait pas d'autre choix que de  se plier aux volontés de son père. Comme il devait partir en croisade , elle  demanda  à son père  de repousser son mariage jusqu'à son retour de la  guerre .

Il accepta et  partit  en orient avec son fils, Godefroy, le père     de celui-ci, Guilhem  et l'écuyer Gontran .  

Sept mois passèrent .Aude s'installa dans la tour pour voir revenir son père  son frère et Guilhem.

Une année passa .Ils ne revenaient pas. Elle  envoya des gens  chercher de nouvelles . Elles ne furent pas bonnes.La croisade avait  été un désastre.Beaucoup de chevaliers y avaient  laissé leur vie. Aude apprit la mort de son père et du père de Godefroy  . Quand aux jeunes chevaliers : son frère,   Godefroy ,   Guilhem et Gontran elle n'apprit rien sur eux .Etaient- ils vivants  ? Prisonniers ?

Un jour elle vit du haut de la tour cheminer vers le château  un cavalier : il s'agissait de Godefroy . Elle se précipita vers  lui :

-Par bonheur vous voilà sain et sauf ! Que savez -vous de mon frère  et du chevalier Guilhem ?

-Rien Ma Dame ! Je pense qu 'ils  sont tombés  dans une embuscade  et s'ils ne sont pas morts ,ils sont prisonniers  .Nous devons faire selon la volonté de nos pères : nous marier  !

-Messire Goderoy je pleure mon père et la disparition  de  mon frère . Vous-même avez perdu votre père . Le mariage peut  attendre le temps du deuil.

L'homme salua la jeune fille et la quitta.

- Combien de temps durera le  deuil ?

-Deux années séant !

-Qu 'il en soit ainsi !

Aude retourna à la tour et durant deux ans  guetta  chaque jour l'arrivée  des deux hommes qu'elle aimait  .

Au bout de la troisième année, un cavalier vint l'informer de la mort de son frère ainé. Aude s'effondra.Quelques jours passèrent. Godefroy revient lui demander sa main.

-Hélas Godefroy mon frère est  mort et je dois porter son  deuil avec ma belle soeur.Je n'ai pas le coeur  à des réjouissances !

-Soit  ! dit encore Godefroy ! Et combien de temps dois -je attendre ?

-Trois années séant !

Et il repartit la mine grise pensant :

 -Je ne saurai  attendre encore trois ans !

Le temps passa .Un jour elle apprit par un soldat de retour de la croisade  que Guilhem était toujours vivant .Il avait été  fait prisonnier   mais il s'était s'évadé.

 Godefroy revint et refit sa demande.

Aude  lui mentit :

-Héla Godefroy je viens d'apprendre la mort de notre écuyer et de notre chevalier ,nos vassaux qui servaient mon père .Je ne puis me réjouir et je dois repousser notre mariage !

-Cela fait sept ans dame Aude que j'attends pour vous marier ! De quelle mort me parlerez vous demain !

​​​​​​​-Hélas Godefroy ce serait un sacrilège que de fêter nos épousailles en plein deuil ! Ne  comprenez -vous  pas que Dieu nous met à l'épreuve ?

​​​​​​​-Dame Aude c'est la dernière fois que je vous renouvelle ma demande. ​​​​​​​J'enverrai d'ici sept jours mon écuyer avec ma demande écrite.Si vous persister à me refuser le mariage, alors je vous  libère de tout engagement vis à vis de ma personne. Je pense que votre place est au couvent.Vous y prierez  Dieu  éternellement  pour tous vos chers disparus .Quant à moi je veux vivre  et fonder une famille.

Une semaine passa. La dame en haut  de la tour vit arrive le  messager de Godefroy avec la  lettre. Aude  y répondit défavorablement .

​​​​​​​Trois  mois n'étaient pas passés qu'elle apprit le mariage de Godefroy avec une jeune jouvencelle du fief voisin. Elle les félicita  et leur envoya  en cadeau de mariage une nappe blanche qu'elle avait brodée.

Six mois passèrent encore  .Godefroy allait bientôt être père .

Aude ne désespérait pas et telle une sentinelle  qui  ne quittait pas sa tour ,elle guettait  le retour de son chevalier d'amour.

​​​​​​​Un jour de brume, Noel n'était pas loin , elle distingua  au loin  deux  cavaliers qui approchaient du château . 

Elle reconnut l'un d'eux c'était Guilhem . Elle se précipita à sa rencontre :

-Dame Aude je suis blessé et si fatigué  et Gontran aussi!

Guilhem lui expliqua qu'ils s'étaient évadés  de Jérusalem avec son écuyer Gontran .Ils   avaient réussi à  prendre  un bateau  .Mais  débarqués à Marseille, ils avaient  du se battre encore avec des brigands qui voulaient les dévaliser bien que ne possédant  plus rien. Heureusement les soldats du roi les secoururent et les confièrent à des   religieux.

​​​​​​​Aude les soigna  et  au bout de trois semaines ils se remirent doucement .

Godefroy apprit le retour du chevalier et se rendit auprès de son ancienne promise :

-Vous m'aviez dit qu'ils étaient morts !

-C'est ce qu 'on m'a assuré  ! Répondit Aude  sans rougir.  Que voulez vous Godefroy  ?  Vous étiez pressé de vous marier . Si vous regrettez votre mariage vous n'avez qu'à vous en prendre à vous même ! Vous n'avez pas voulu attendre d'avantage ! Seigneur  vous avez une épouse exquise ! Tout le pays en convient de plus  ,elle attend un heureux événement . Que désirer  de mieux ? Quant  au chevalier Guilhem nous espérons le sauver mais rien n'est moins sûr ! Priez pour qu 'ils se remettent   lui et son écuyer de ses blessures ! Nous nous en remettons à la volonté de Dieu .

Godefroy s'en retourna la tête basse . Pourquoi ces reproches ? Aude avait raison il avait  une femme ravissante et il serait  bientôt père . 

​​​​​​​Quelque mois plus tard Aude épousa Guilhem qui devint le seigneur du château. Plus aucun obstacle  ne se dressait à présent  contre leur union .

​​​​​​​Pour Aude c'était Dieu qui en avait  décidé ainsi ! Pour Guilhem c'était l'heureux  destin.

​​​​​​​Ils vécurent heureux et eurent plusieurs enfants des fils et des filles .

 

 

 

 

Tag(s) : #"la dame à la tour", #conte
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :