Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Les contes de ma grand-mère

La fille au roi Louis

d'après une chanson de geste du XVème siècle

 

-Grand mère  parle- moi de cette chanson de geste du moyen âge de" la fille au roi Louis" !

-C'est une très  ancienne complainte ,  peut être la plus t belle avec un fin  très romantique . Après tu t’endormiras bien sagement ?

-Promis !

-Cette saga  se passe au Moyen âge : l'époque des preux chevaliers, des croisades, des châteaux- forts . Elle a été écrite pour être « chanter » . Elle parle de la fille du Roi Louis et de son amoureux Déon.

"Il y a fort longtemps , lorsque les rois guerroyaient toujours en Orient,  , le roi Louis revint de guerre victorieux.

Il retrouva sa famille sa femme, ses enfants et parmi eux sa fille préférée : la belle Isabeau . .Elle était charmante mais aussi très déterminée. Elle aimait un chevalier franc nommé Déon qui était très  beau . Elle fit part de son amour pour lui à son père et son désir de l'épouser prochainement. Il la désapprouva et lui dit  :

-«  Ma fille n'aimez jamais Déon car c'est un chevalier félon qui n'a ni vaillance ni deniers » !

-Ça veut dire quoi grand -mère franc, félon ,vaillance, deniers ?

- Les francs était un peuple germain qui avait envahi la Gaule romaine . Leur premier roi fut Clovis . Au moyen age on parlait des Rois Francs qui gouvernaient la Francie et des chevaliers francs de la Francie, future France . Un chevalier félon c'est un chevalier qui a trahi son seigneur ou son Roi. La vaillance c'est le courage, et les deniers : ce sont les sous ! En fait Déon était accusé par le roi de l'avoir trahi , de n'avoir pas de courage et d'être pauvre !

-Et c'était vrai ? Déon était un méchant ?

-Non ! Car notre princesse ne l'aurait pas aimé ! A t -il désobéi au roi Louis  ? C'est probable ! A t- il soutenu un autre seigneur lors d'une querelle ? C'est fort possible. Déon n'a pas été  tué  banni,  emprisonné par le Roi Louis ! Donc ce ne devait pas être aussi grave que cela «  sa félonie «  Quant à sa vaillance , il fallait tout de même qu' il  en ait  eu  pour s'opposer à un roi aussi puissant que le roi Louis ! Sa pauvreté était réelle  : c'était un jeune homme sans argent « sans  richesse"   . Pour Isabeau cela ne comptait pas : Déon était un beau chevalier courageux qui avait tenu tête à son père   ! Cela lui suffisait .

Isabeau répondit à son père :

-J'aime Déon , je l’aimerai l J’aime Déon pour sa beauté plus que ma mère et mes parents et vous mon père qui m'aimez tant !

Le roi était furieux. Il menaça sa fille de l'enfermer dans une tour humide peuplée de rats  et d'araignées si elle refusait de changer d’amour.

- »Ma fille il faut changer d'amour si non vous irez dans la tour «  !

Mais Isabeau résista :

« J'aime mieux aller dans la  tour mon père, que de changer d'amour.

Et il l'a fit enfermer.

 Au bout des sept ans il alla la voir pour lui parler :

-Eh bien ma fille ,comment vous va ?

-Hélas mon père, il va bien mal …!. J'ai les deux pieds pourris aux fers !

-Changez vos amoures ma fille et vous serez soignée, et vous guérirez !

« J'aime mieux mourir dans la tour plutôt que de changez d'amour » ! Répondit Isabeau.

-Eh bien ma fille vous y mourrez !

Et il fit refermer la porte du donjon  à double tour .

Déon fut averti de la détresse de la belle Isabeau et de la dureté du roi Louis.Alors il  alla voir "une magicienne qui lui donna une herbe très  spéciale qui pouvait "stopper "mais pour un temps très court, la vie" . La magicienne lui donna  également une colombe .

Déon expliqua à l'oiseau quelle était sa mission :  porter un message tout en haut de la tour où était prisonnière la princesse. Dans ce message il lui demandait de faire semblant d'être morte .Il avait joint à la lettre l'herbe  de la magicienne qui l' endormirait .

Déon ajouta qu'il fallait  qu'elle se laissât  enterrer  .Il  lui promit   de  la sortir de son sommeil pour l'enlever et l'épouser  .

L'oiseau s'envola tout en haut du donjon. Se posa sur le rebord. Isabeau  s'approcha de la colombe et détacha le message accroché à son cou.Elle fit comme Déon lui avait demandé . Elle avala l' herbe et sombra dans un sommeil . Les gardes  qui la surveillent crurent qu'elle était morte.

« La belle n’y a pas manqué,

Dans le moment a trépassé;

Elle s’est laissé ensevelir,

On l’a portée à Saint-Denis. »

Le Roi triste et affligé  pleurait sa fille préférée . Il la fit mettre  dans un drap cousu de perles précieuses et  on la déposa dans un cercueil.  Un carrosse  royal drapé de noir transportait le corps de la belle Isabeau.Il se dirigea vers Saint Denis  là où les princes et les princesses sont enterrés. Le Roi marchait derrière  le carrosse   en  pleurant, accompagné de toute la cour, des prêtres, et  des gens du peuple ...C'est alors que Déon arriva  et demanda aux prêtres d’ arrêter. Il voulait  dire au revoir à  sa fiancée. Il prit son couteau d'or et décousit le drap.Il s'approcha de la belle et dépose sur ses lèvres un baiser. La jeune fille alors s'éveilla et sourit à Déon .

 

Le beau Déon passant par-là:

-Arrêtez, prêtres, halte-là!

C’est ma mie que vous emportez,

Ah! Laissez-moi la regarder!

 

Il tira son couteau d’or fin

Et décousit le drap de lin:

En l’embrassant, fit un soupir,

La belle lui fit un sourire

 

Le roi fut  surpris, ému . Etait-ce de la magie ou un  miracle  ? Il céda  ...

 Isabeau épousa  Déon et ils partirent vivre leur amour dans une autre contrée.

Sonnez trompettes et violons,

Ma fille aura le beau Déon.

Fillette qu’a envie d’aimer,

Père ne peut l’en empêcher !

 

-C'était rare que les Rois laissent leur fille choisir leur amoureux mais comme on parla  de « miracle » Louis n'eut pas d'autre choix que d'accepter l'union de sa fille  ressuscitée par le chevalier Déon .  Il  interdit  de parler de cet événement .Et plus personne n'évoqua devant le Roi, le destin d'Isabeau et de Déon. Plus tard des troubadours  eurent connaissance de  cette histoire et écrivirent la  chanson  ...

- Grand mère, la fin de l'histoire me fait penser aux deux contes de » Blanche neige « et de « la belle au bois dormant. » Ces deux princesses sont mortes ou endormies, mais un beau prince vient leur donner un baiser et alors elles s'éveillent et épousent les princes qui les ont sauvées.

-Tu as raison ! Perrault  l'auteur des deux  contes que tu viens de citer, devait connaître » la chanson et l'histoire de la fille au roi Louis «  « chanson de geste du moyen âge .Il s'en est inspiré  comme il s'est inspiré d'autres 'histoires  pour écrire Barbe Bleue, Cendrillon, le petit Poucet. A  présent il est temps de t'endormir dans  les bras de  Morphée  .

-Grand mère c'est qui Morphée ?

-Ma chérie c'est une  autre histoire.  Bonne nuit !

 

Tag(s) : #La fille au roi Louis, #Conte
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :