Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Cierva la Blanche ,

ou la légende de la femme biche

 

Avertissements

 

Cette légende est présente dans les mythologies du monde  entier : chez les indiens d’Amérique du Nord, chez ceux d' Amérique du sud, au Brésil, au Chili ; en Europe , en Espagne dans les Asturies et le Cantabrique, à Rome en Grèce en Scandinavie : Suède ; mais aussi en Asie , en Inde, au Japon, en Indonésie.

C'est l'histoire d'une jeune femme qui se transforme la nuit en biche. Son époux , aimant la chasse, va la tuer ignorant qu'il s'agit de son épouse.

Dans l'antiquité en Grèce on évoque ce mythe  d 'Artémis déesse de la chasse et protectrice des femmes mariées .

En Scandinavie, la légende de la femme biche poursuivit par son époux jusqu'à sa mort fait aussi partie de la tradition folklorique.

De même Diane dans la mythologie romaine est la déesse de la chasse de la guerre et de la nuit.

En France dans une chanson bretonne du moyen age , on évoque cette légende » Je suis fille le jour et la nuit blanche biche »

La baronne Marie Catherine de Barneville baronne d'Aulnoy au XVII ème siècle fait publier des contes de fées : l''un d' eux évoque « la biche femme «

est à la fin du XVIIe siècle que la Cour, que les hommes et femmes de lettres fréquentant les salons, prennent goût pour des histoires brèves à l’intrigue bien menée, mêlant détails réalistes et merveilleux : les contes.

Voici notre légende d'après le conte traditionnel de la femme biche

Il existait dans un monde près des mers du nord, un pays peuplé de forets et de mystères . Il y vivaient des magiciens, des trolles, des fées, des sorcières .Leur pouvoir était immense .

Dans ces forets on trouvait  toutes sortes d'animaux et parmi eux, des cerfs des biches, des sangliers des loups et des ours.

Le Roi et son fils étaient de grands chasseurs .Ils ramenaient chaque jour des trophées morts ou vivants ( renards pris au piège, lièvres, sangliers.

Il advint qu'un matin ,le prince revint avec une biche blessée .On ne sait pourquoi il eut pitié de l'animal et la soigna.Il fit appeler son docteur des animaux auprès d'elle . La flèche que la bête avait reçue n'était pas empoisonnée. Elle fut extraite facilement et la blessure pansée.

La biche se reposa dans une écurie toute la journée. Le prince retourna au château.

Dans la nuit il demanda à un de ses valets d'aller voir si la biche était toujours vivante . Quand l'homme pénétra dans l'écurie, il ne la vit pas et chercha en vain ; comme il sortait de l'écurie il distingua sous le porche une forme humaine .Il s'approcha . Une magnifique jeune fille se tenait là tremblante de froid une fine couverture prise à un cheval sur le dos Le valet emmena la belle au château à la cuisine et une servante lui donna de quoi se vêtir. Le valet alla informer son maitre :

-Seigneur la biche a disparu , elle a du repartir !

-Quoi ?

- J'ai trouvé une  très belle fille tremblante de froid près de l'écurie et je l'ai ramenée aux cuisines.

-D'où sortait -elle ?

-Je n'en sais rien ?

Le prince  se rendit aux cuisines et vit  la demoiselle. Elle était d'une telle beauté qu 'il en fut tout  troublé  . Elle mangeait de bon appétit une soupe de légumes et sous ses vêtements grossiers, on devinait une silhouette parfaite . Le prince ému lui demanda :

-Demoiselle , que vous est- il arrivé ?

La jeune fille ne répondit pas mais le fixa  de ses grands yeux azur 

-La pauvre , elle est muette  peut- être ? Dit Marion la cuisinière.

-Non je ne le pense pas ! Seulement effrayée et affamée. Attendons demain .Marion ,tu prépareras une chambre dans l'aile celle qui ouvre sur le parc. Fais un grand feu  pour qu'elle n'ait pas à souffrir de l'humidité du château !

On installa l'inconnue confortablement.

Le matin se leva et le soleil irradia le château de ses lueurs éblouissantes.

On alla frapper à la porte de la chambre de la demoiselle.Elle ne répondit pas.

-Bah elle est épuisée ! Laissons -là dormir encore ! 

Ce matin là le prince n 'organisa pas de chasse , mais il descendit dans la cuisine :

-Où est- elle ? Questionna t -il ?

-Seigneur elle doit dormir encore .Nous avons frappé à sa porte et elle n'a pas répondu.

-J’espère qu’elle n'est pas malade ? Es -tu entrée  dans sa chambre ?

-Non !

Le prince se précipita devant la porte de la chambre de la belle et frappa :

-Allez -vous bien mademoiselle ?

Pas de réponse.

Le prince insista trois fois puis ouvrit la porte. La chambre était vide. Mais la porte fenêtre était  grande ouverte. Le lit était défait :  on voyait un peu de sang sur les draps   .

Il  retourna   vers Marion 

-L'avez vous vu sortir ?

- Mais non !

-Elle doit être dans le parc !

Le prince arpenta tout le parc .Il avait plu la nuit et il remarqua   des traces de sabot :

-Tiens une biche est venue ici ! Peut être notre demoiselle a t- elle voulu la voir de plus près ?

Il obligea tous les domestiques à fouiller  le parc tout le jour, en vain .Le jeune homme était déçu . Sa protégée  s'était envolée tout comme la biche !

Il fit chercher la fille dans le royaume mais personne ne put le renseigner.

Il reprit la chasse le lendemain .Le Roi était resté au château pour régler les affaires du pays .

Le prince  poursuivit un cerf majestueux mais quand l'animal fut entouré des chiens, une biche avec son faon se mirent devant le cerf. Le prince ordonna à ses chiens de reculer.Il avait reconnu sa biche .Il descendit de cheval :

-Ah ma belle c'est ton mâle et ton petit  ! Tu les protèges ! C'est bien  !

Il voulut la caresser mais elle fit un bond  de coté.

-Ne crains rien ! Nous partons !

Et il ordonna à la chasse de s'éloigner.

Lorsqu 'il rentra au château son père le fit mander :

-Que s'est- il passé , mon fils ? pourquoi avoir laissé la vie à ce cerf ? Pourquoi être rentré si tôt  ?

-Père je n'irai plus à la chasse ! Je ne veux plus qu 'on tue ni biche ni cerfs ni faon !

-Et les sangliers ont- ils aussi ta faveur ? Et les loups qui attaquent nos brebis vas- tu aussi les épargner ? Que t'arrive t- il mon garçon  ?

-Père je ne puis vous expliquer   ! Laissons les animaux en paix !

-Tu peux faire ce que tu veux toi , mais la chasse est pour moi et nos  amis une vieille coutume qu'on ne saurait oublier  pour  satisfaire les  caprices d'un prince qui devrait plutôt chercher une épouse !

Le temps passa. Le prince redoutait chaque jour le retour du roi partit à la chasse.

Un jour les chasseurs  revinrent avec une biche blessée et un grand cerf mort.Le prince reconnut le cerf et la biche .Il fit soigner une fois de plus la biche ,pour le cerf il était trop tard. Mais la biche était si triste qu'elle se laissa  mourir . Tous les soins prodigués ne servirent à rien. Avant la nuit la biche trépassa .

Le prince très affectée la déposa sur un lit de paille fraiche embaumée de thym et de bruyère. Il s'allongea à  coté  de la biche.Un domestique l'interrompit :

-Votre seigneurie  ! Le Roi vous demande de le rejoindre immédiatement ! C'est l' heure du festin !

-Dites à mon père que je ne me sens pas bien et que je n’irai pas manger !

Il veilla un temps l'animal mort et  s'endormit .

L'aube était là. le jeune homme  sentit une main se poser sur son visage .Il se réveilla . C'était la jeune fille disparue  qui était étendue auprès de lui .

-Que faites- vous là ? Questionna le prince. Où est la biche ?

-Je suis la biche ! Je suis Cierva. J'étais biche blanche du matin jusqu'au crépuscule et fille la nuit. Une méchante fée jalouse de ma mère à ma naissance me lança un mauvais sort . Elle voulait punir ma mère pour avoir aimer mon père : l'homme qu'elle désirait. Elle prédit que sa fille( moi) serait transformée en biche le jour. Je devrais m’accoupler avec un cerf et avoir un faon. Puis je devais mourir  lors d'une chasse . Mais si  un prince ,fils de roi passait une nuit entière auprès de moi  à me pleurer , alors le sort serait à jamais levé  ! Merci pour  être resté auprès de moi !

-Biche ou femme je vous  ai aimé dès votre  apparition dans ma vie en costume d'animal  ou en costume de femme  ! 

Le prince alla chercher des vêtements pour  elle.

-Je dois retrouver mon faon avant que quelqu’un ne le tue !

-Allons y ensemble !

Le petit animal fut ramené au château.Le prince alla quérir des habits  dignes pour la jeune fille qu'il avait décidé d'épouser sans plus tarder .Il la présenta à son père :

-Père vous vouliez que je me marie , voilà ma fiancée !

Le Roi,devant la beauté exceptionnelle de la jeune fille ne put dire un mot .

-Qu 'importe si elle n'a pas de fortune . Pensa t- il . Je suis bien assez riche !  Elle me donnera  en tous cas de beaux petits- enfants. !

Le mariage fut célébré sur l'heure.

Le jeune couple vécut très longtemps et eut de nombreux enfants auxquels leurs parents leur apprirent  à respecter les animaux  et la nature.

 Bien des années passèrent .Le prince devenu roi interdit  à tout jamais la chasse sur ses terres et dans  tout son royaume.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Tag(s) : #Cierva la femme biche, #conte
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :