Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le 17 novembre 2018 : les gilets jaunes 

ici Don quichotte

Il y a  trois ans, le 17 novembre 2018, les gilets jaunes descendaient dans la rue pour protester contre les nouvelles taxations et la vie chère .

Ce mouvement populaire prit une ampleur remarquable tant par sa durée (une année) tous les samedis les gens occupaient les rues ,que par ses victimes ( manifestants battus  éborgnés, mutilés par la police...) et le peu de résultats obtenus au bout du compte.

Il s'étendit à l'étranger : en Belgique, Allemagne  et fut suivi de très près par la presse internationale et les centres de recherches mondiaux sur les mouvements sociaux ( en Amérique Havard).

Ce que demandaient les gilets jaunes :

-la justice, le droit de vivre dignement avec des salaires corrects, un partage équitable des richesses, stop aux taxes sur le carburant et sur les biens de premières nécessité,  avec un TVA à 0 % sur les produits essentiels, , le référendum d'initiative populaire .....

Ce mouvement qui aurait du être soutenu efficacement (grève générale  des travailleurs collision des mouvements aides des syndicats ) s'est retrouvé "seul" bien que la majorité des français le soutienne . Ce fut une occasion historique manquée du mouvement populaire, des forces contestataires  !

L'année suivante les grèves contre la retraite à points a pris le relais de la contestation ...Brimée par la police puis  par le virus covid 19 la contestation  a  été stoppée.

Qu'ont- obtenu les gilets jaunes et les grévistes contre la retraite  ?

-suppression de la taxe carbone

-un simulacre de  concertation populaire" ( climat)..

Très peu de choses  en définitif !

Qu'ont obtenu les syndicats  et le peuple contre la réformes de la retraite  à points ?

Rien !  E Macron vient de remettre cette réforme  à l'ordre du jour  avec le vote au Sénat en plein covid 19 voilà quelque jours profitant de l'absence  de manifestation  et de nos libertés  réduites" pour cause de crise sanitaire  !

Conséquences d'une telle politique :

-jamais les riches n'ont été aussi riches en France ! (plus de 46 % d'augmentation en un an de leurs richesses) : pas d'impôt sur la richesse alors que la situation nationale exigerait  un soutien de tous, une participation l'effort '"de guerre sanitaire " un impôt patriote que devrait verser les riches !

-Jamais le pauvres n'ont été aussi pauvres !

*un million de plus en un an,

°doublement des SDF en huit ans (rapport d'Emaüs)

*des files incroyables d'attente devant les associations caritatives de distribution de nourriture..... 

°jamais il n'y a eu autant de gens des familles  sans logement

-jamais la déprime n'a autant gagné de gens de toutes catégories due au coronavirus certes, mais aussi à la situation : précarité,  chômage, manque d'argent...

-jamais  un n'y a eu une crise aussi profonde de la démocratie : abstention  record  aux élections municipales ,départementales et régionales, une défiance et un rejet  des institutions, des partis   et du pouvoir en place 

-jamais la méfiance vis à vis de la police n'a été aussi inquiétante.

Le virus est venu mettre une soupape sur les mouvements sociaux qui auraient ud converger ensemble .Le virus   empêche les gens de sortir de faire grève de manifester . Mais jusqu'à quand cette colère sera t 'elle ainsi contenue ? Etouffée ?

Mettre la priorité sur la santé, la vie des gens  arrange bien le pouvoir mais c'est  une tactique pour lui qui lui permet d' imposer une certaine politique. C'est  profiter de la situation pour  essayer de faire passer des réformes anti populaires ( retraites.. limitation des droits, interdiction de sortir de manifester , de  filmer des policiers ....).

Le terrorisme avec son lot d'horreur est venu dans ce contexte moribond et anxiogène  verser son poison d"ignominie" dans notre société, renforçant de fait les restrictions de  nos  libertés.

L'avenir ne se dessine plus sur un horizon bleu : la peur, la crainte de la maladie, des séquelles, la mort  la solitude ,  le  chômage,  réduisent les relations humaines et isolent les hommes  et les femmes.

Même les enfants sont concernées par ce climat de "suspicion " , de "protection "  de "distanciation sociale": tous masqués à l'école dès six ans !

Reste t- il un espoir  dans cet automne  sans lumière , une raison de ne pas désespérer ?

 Résistance !  Résistance ! Soyons tous des résistants ! Renouons le liens avec nos proches, nos amis, nos compagnons de lutte ,nos associations réduites au sommeil ! Par téléphone par tous les moyens. Ne restons pas seuls face à des écrans, à écouter une radio" qui ne sert que les interets ciblés !... Parlons, échangeons de quelque manière que ce soit ! Sortons faire nos ballades journalières afin de nous aérer l'esprit et le corps afin de garder le contact avec la vie !

Nos parents et grands parents ont vécu des choses bien  pires ! Ne l'oublions jamais : la guerre la torture, la dénonciation , les privations , la prison, la fuite dans les montages ! Nous leur  devons  tout et  nous devons rester dignes d'eux pour eux et nos enfants !

 Nous devons rester debout, solidaires, forts  pour  nous préparer à un autre futur ! Mais quel futur ? La colère est là, cachée sous le tapis de poussière , elle enfle avec  la désobéissance civique  qui gagne : la Guadeloupe en grève générale  depuis des semaines et refuse "les obligations "venues de la capitale que beaucoup considèrent comme "coloniales". La colère est là et risque de déstabiliser les prochaines élections présidentielles par un taux d'abstention record .Le peuple ne veut pas participer à une banqueroute programmée des forces de gauche et appelle à boycotter les urnes si aucune alliance des partis et mouvement de gauche ne se fait, face aux quatre droites qui se partageront à coup sûr, le gâteau ! ...

Oui de jours sombres se préparent : la base, le peuple est imprévisible  et fatigué d'échecs de désillusions, de déceptions.Les classes qui souffrent les retraités, les classes moyennes et pauvres  sont au bord " de la crise de nerfs" !

Tag(s) : #Il y a deux ans : les gilets jaunes, #Don Quichotte
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :