Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Les larmes de Kaboul

 

Un rideau lourd s'est abattu hier sur Kaboul et l'Afghanistan

On n'entend  plus que des prières portées par le vent

Les  chants des rivières et des torrents 

Ont cessé  quand l'espoir s'est perdu dans le temps. 

 

C'en est finir des farandoles , des cerfs volants

Il est interdit dans les rues et les écoles, les champs 

De jouer  , de rire,  de courir avec le vent

D'écouter la musique ,de lire la poésie et  les romans.

 

Les seuls  ouvrages accessibles seront le coran

Les livres de la charia et des talibans

Que vont devenir toutes ces fillettes et ces femmes

Condamnées  à se  cacher et à verser leurs larmes ?

 

Quel avenir attend ces filles enfants 

Quand leur liberté et leur dignité sont aux mains

De ces guerriers  croyants  combattants 

Avivent de pouvoir  de contrôles et de gains  ?

 

Jamais plus le ciel ne sera aussi bleu dans les yeux

De cette fillette afghane et dans ce regard  de flamme 

Où  l' on peut y lire le  profond désespoir 

D'un peuple mutilé, sacrifié à l'Histoire !

 

Kaboul tu cries tu cries dans l'angoisse de tes nuits

Mais qui t'a abandonnée aujourd' hui, à tes ennemis 

Après tant d' années ? Qui t'a livrée sans combat

A ces  islamistes, défenseurs de la charia ?

 

De quoi sera fait demain

Petite fille afghane ?

Toi qui dois fuir les chiens

Leurs bourreaux, leurs armes ?

 

Je n'ose imaginer ton avenir

Toi à qui on a interdit de t'instruire​​​​​​​

​​​​​​​Toi à qui on a volé l'insouciance de l'enfance 

​​​​​​​Dans l'indifférence  et le silence !

 

Tes yeux  pourront ils  toujours briller

Chaque jour quand le soleil sera levé ? 

 

 

 

Tag(s) : #les larmes de kaboul, #autres poésies
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :