Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

La plume magique

 

Samuel était un garçonnet rêveur et pacifique. Il n’aimait pas les bagarres entre copains, les plaisanteries où l'on se moquait des chiens des chats, des filles, des vieilles personnes, des indigents des handicapés. Jamais il ne prenait part à ces bouffonnerie de mauvais goût.

Certains chenapans n'avaient pas tardé à se moquer de lui et à le traiter «  de fillette » de mauviette ». Mais Samuel bien que vexé ne montrait jamais sa colère Il était le chouchou des filles de sa classe et de son école.

Avec elles, ils partageait des jeux calmes : les cache cache, les jeux de billes. Mais ce qu 'il aimait par dessus tout c'était leur raconter des histoires, des contes de sa grand mère .

A l'école c'était un bon élève surtout en rédaction : son imagination était sans limite.Et ses petits camarades attendaient toujours le vendredi après midi, jour où leur institutrice rendait les rédactions et lisait quelques unes parmi les plus interessantes. Et c'était bien sur Samuel qui avait  souvent les honneurs.

Chez les enfants comme chez les adultes, la jalousie et la méchanceté font légion.

Un jour après l'histoire de Samuel qui  racontait  les mésaventures d'un chaton qui écrivait avec une plume magique , un garnement nommé Léon rouge comme une pivoine se leva et s'écria :

-Tout ce qu 'il écrit c'est du copiage, il a pagié l 

-D'abord on ne dit pas pagié mais plagié ! Corrigea la maitresse. Puis on lève le doigt pour demander la parole .Tes accusations sont graves . Peux -tu apporter la preuve de tes dires ?

-Oui madame ! Le livre que ma petite sœur a reçu hier pour son anniversaire !

-Eh bien qu'en dis -tu  Samuel ? Demanda l'enseignante . Est -ce ton histoire ou une histoire recopiée ?

-Non maitresse ! Éclata en sanglots Samuel ! C'est l'histoire de ma grand mère ! C'est elle qui l'a écrite il y a longtemps : je l'explique dans ma rédaction.

-D'un livre ! S'écrièrent les copains de Léon. Oh le copieur , le tricheur !

-Silence vous autres ! Je veux voir ta mère Samuel à la sortie !

-Désolée madame, je rentre seul chez moi ce soir.

-Nous attendrons donc lundi pour vérifier si le conte de Samuel est bien de lui !

Déjà la suspicion avait gagné la moitié des élèves :

-Je trouvais qu'il avait de belles rédactions ! C'était pas normal ! Dit une fille à la langue bien pendue .Tu parles, il les recopiait et maintenant il a été pris la mains dans le sac !

-Oui ça devait arriver ! Dit une autre.

Samuel se sentait isolé et montré du doigt.Seule Eglantine, sa petite voisine lui gardait sa confiance

-Moi je sais que c'est toi qui a écrit les histoires de ta grand mère . Je les ai vues sur son livre d'or.

-Elle a eu plusieurs prix , mais personne n'a jamais voulu publier ses contes et nouvelles !

-C'est bien dommage !

-C'est pourquoi elle me les a racontées pour que je le partage avec vous .

Samuel rentra chez lui les larmes plein les yeux.

-Que t'arrive t -il ? Lui demandèrent ses parents et la grand mère.

Samuel expliqua ce qui s'était passé à l’école.

-Lundi c'est moi qui t'accompagne à l’école ! Dit papa. Et on va voir !

-Non !  Coupa la grand mère.Lundi c'est moi qui l’accompagne ! C'est à cause de moi qu'il a été malmené .Je t’accompagnerai avec mon livre mes prix littéraires et les articles des journaux.

-Se pourrait -il, grand mère que quelqu'un ait volé vos écrits et se les aies appropriés ? Questionna  la mère de Samuel.

-Ma foi c'est possible  ! J'ai adressé mes manuscrits à plusieurs grandes maisons d'édition. Sans réponse .

-Il ne doivent pas bruler les manuscrits non édités ? Ajouta le père

-Si fait c'est ce qu'ils m'ont dit , mais va savoir ..

Lundi matin il y avait foule à l'entrée de l'école.

La maitresse demanda à son aide maternelle de garder dans la cour un moment les enfants tandis qu'elle faisait rentrer la grand mère de Samuel ,Samuel, la mère de Léon  et  Léon .

-La voilà la preuve ! Rugit Léon fier de lui.

-Calme toi ! Dit la maitresse et attend qu 'on te donne la parole pour parler.Madame vous avez le livre en question ?

-Bien sur !

Et elle le tendit à l'enseignante.

-Voyons cela !

L'enseignante parcourut l’histoire puis referma le livre.

-Voici mon livre ! Ajouta la grand mère ! Parcourez page 60 : l’histoire du chaton gris qui écrit chaque nuit  une histoire avec sa plume  magique pour que son petit maitre la découvre à son réveil. Cette  histoire je l'ai  écrite voilà  60 ans, j'avais 25 ans . Ce conte m'a valu les honneurs de la presse. Lisez madame, j'avais obtenu le premier prix littéraire rapporté dans la presse. Cependant aucune maison d'édition n'avait voulu me  le publier !

Et la vieille dame tendit la revue de presse qui reprenait il y a 60 ans en arrière l'intégralité du conte.

-Çà alors  ! S'exclama l'institutrice ! On vous a volé votre œuvre ! C'est scandaleux !

Léon écarquillait les yeux .

Puis s'adressa à lui :

-Oui ! Dit institutrice .La personne qui a mis son nom sur la couverture du livre de ta petite sœur est une usurpatrice ! On ne va pas en rester là . Merci grand mère d’être venue jusqu'ici .Nous aurons élucidé ce vilain doute ! J'ai une amie journaliste et je vous assure que ce scandale va faire du bruit !

Samuel retrouvait le sourire .

L’enseignante avisa la presse et cela fit boule de neige .Il y eut plainte et enquête et la télévision s'en mêla...

-Voilà comment finissent les oeuvres refusées, détournées de grands auteurs :entre les mains de faussaires et de voleurs  sans scrupule !

La maison d'édition coupable et la voleuse , durent payer un lourd dédommagement à la grand mère . Les écrits de la vieille dame  furent alors  publiés jusqu'à l'étranger .On  l' invita lsur les plateaux de télévision où elle devint une star ..Une émission du soir lui fut confiée : la lecture de conte pour les enfants avant d'aller au lit .On l'appela «  la plume magique « 

Ses contes furent illustrés par les enfants de l'école de Samuel .

La grand mère reprit sa plume et continua des années encore à écrire pour Samuel et tous les enfants de la terre.

 

Epilogue : 

Beaucoup d'auteures, d'auteurs se voient refuser l'édition de leur contes, légendes, nouvelles , romans par les maisons d'édition qui disent bruler les textes non retenus. Il n'en demeure pas moins que ces auteurs "malheureux" ne sont pas à l'abri  de la  malveillance et de   voir voler leurs oeuvres qui sont récupérées par des "pirates" du net ou de l'édition.

Etrange que de nombreux contes qui font la joie et le bonheur avec d'un public fidèle et enthousiaste de  petits et grands  lecteurs sur le net ne soient pas publiés par les maisons d'édition  !!!!!!.... 

Soyons prudent ! Ce qui est arrivé à Samuel et à sa grand mère est une histoire qui pourrait se répéter !

Tag(s) : #la plume magique, #conte
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :