Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

La trousse aux étoiles

 

Dans une petite maison vivait un famille que l'infortune avait plongée dans la misère. Cette famille n'avait pas toujours été pauvre . Elle avait cultivé durant des années les terres et planter des vignes. Le fils unique Constantin aida jusqu'au bout des parents .La grêle, le gel , la ,sécheresse, les incendies, la maladie et les crédits s’abattirent comme autant de calaminés sur cette famille.

Resté seul, Constantin ne peut épouser une fille du village car il était endetté et pauvre.Aucun parti ne voulut de lui .Au bal du village les filles l'ignoraient, pourtant il était beau garçon..

Un jour il se rendit à la ville et rencontra une toute jeune fille au teint basané. Elle était orpheline et gagnait sa vie comme serveuse à la taverne. Elle se nommait Emmeline. Tout de suite les deux jeunes gens se plurent..

Ils se promenèrent sous le ciel nocturne. Deux étoiles filantes traversèrent la voie lactée.

-Faisons un vœu ! proposa Emmeline.

-Oui ! Acquiesça Constantin  ! Les étoiles filantes nous porteront bonheur. 

 

En effet , la chance sourit au jeune homme : cette année ses vignes produisirent un raisin exceptionnel tandis que la maladie avait gagné les autres vignobles . Ses cultures furent très belles, alors que des insectes avaient détruit celles de la majorité des champs voisins. Des morilles fleurissent dans ses près et dans ses forets. De plus , des truffes nombreuses au temps de ses grands parents , réapparurent par enchantement dans les prés .

La roue avait tourné pour le jeune homme qui épousa Emmeline .

Bientôt la petite Céleste vit le jour.Ils l'avaient appelée ainsi à cause de leurs vœux faits cette nuit en voyant dans la voie céleste, des étoiles filantes .

L'argent du travail des vignobles des récoltes, des truffes et des champignons vint soulager la vie du jeune couple .Emmeline n'avait plus à travailler comme serveuse Constantin put ainsi acheter du matériel moderne, ouvrir sa cave de vin, et restaurer sa ferme.

-Je veux y voir pousser toutes sortes de fleurs ! S'enquit Emmeline , car chaque fleur a une âme.

La jeune femme connaissait le langage des fleurs et leurs vertus . Elle se servait d'elles à maintes occasions  ; en lotion, pommade, tisanes, ornement, ….

Leur maison chaumière devint la demeure la plus belle du village et de la province.

 

Mais il y a toujours des jaloux et des méchants qui ne sont là que pour abimer les choses et la vie des gens heureux et leur faire du mal . Pour vivre heureux vivons cachés mais Constantin ne pouvait pas se cacher : il venait d' embaucher des ouvriers à sa distillerie et des paysans sur ses terres tant les récoltes étaient florissantes Alors de vilaines femmes se mirent à répandre des médisances sur Emmeline .

-C'est une gitane ! On dit qu'elle est orpheline et que ses parents des gitans l'ont abandonnée à l'assistance publique.Elle doit pratiquer la magie pour avoir transformer la chaumière de Constantin qui s'écroulait, en belle résidence, fleurie et pour avoir redonner aux vignes et aux terres de Constantin toute leur vigueur ! Cela n'est pas normal ni naturel !

-Oui ! Approuvèrent les bigotes du village.

.Emmeline savait qu'elle n'avait jamais été acceptée par la communauté villageoise.C'est pour cela qu'elle ne s'y rendait que très rarement et accompagnée toujours par son mari. Pour le reste ,elle préférait aller à la ville qui n'était distante que de huit kilomètres, là où elle avait été serveuse et où les gens l’appréciaient.

Six ans passèrent , et les affaires du jeune couple était de plus en plus fleurissantes.

C'était le jour de la rentrée des classes de Céleste qui venait d'avoir six ans,. Constantin l'avait inscrite à l'école communale du village . Emmeline lui avait acheté une belle trousse bleu ciel parsemé d'étoiles de magnifiques crayons de couleur et un cartable couleur de sable. La fillette portait une jolie robe aux mille fleurs et un chandail jaune. Elle ressemblait tant à son père : blonde aux grands yeux bleus .Les autres filles plus grandes la regardaient avec méfiance : elle était un fleur dans cette cour d'écoliers aux regards sombres .

Le maitre fit rentrer ses élèves ,les installa, distribua le matériel et fit faire quelques exercices.La récréation permit aux écoliers de se détendre. Céleste devint leur centre d’intérêt .Les railleries ne tardèrent pas :

-On dit que ta mère est une gitane ! Lui Lança une grande de CM2.

-Et quelle pratique la sorcellerie ! Ajouta une autre.

-C'est pour cela que ton père est devenu riche !

-Et que les autres paysans se sont appauvris !

-Elle a jeté un sort à nos parents ! Surenchérissaient les garçons.

-On ne veut pas de la fille d'une sorcière à l'école !

Et ils se mirent à la bousculer et à la pousser.Heureusement la cloche sonna la fin de la récréation.Céleste était en larmes

-Que se passe t-il Céleste ? Pourquoi pleures- tu ? Questionna le maitre.

-Elle veut sa maman ! Railla un gros garçon joufflu.

-Assez vous autres ! hurla le maitre ! Mathématique page 123 faites moi donc les deux problèmes au lieu de perdre votre temps en bavardage. Les CE livre math page 20 exercices 2_3_4.Les CP prenez votre fichier de calcul, exercice 5 et 6

Céleste ne bougeait pas et ne prenait pas son fichier .Le maitre s'approcha d'elle.

-Il s'est passé quelques chose à la récréation ?

La fillette restait muette.

Onze heures sonnèrent. La sortie. Céleste courut se jeter dans les bras de sa mère .

-Je ne veux plus retourner à l'école ! Ils sont tous méchants .Ils disent des mensonges et ils m'ont poussée.

Emmeline prit la main de sa fille et se dirigea vers le maitre..

-Monsieur Céleste était si ravie de venir à l'école, elle me dit qu'elle ne veut plus y retourner et que ses camarades sont méchants.Que s'est- il passé ?

-Elle n'a rien voulu me dire ! Je connais les mauvaises langues de certains..

Emmeline ramena à la maison la fillette . Au repas Céleste raconta ce que les écoliers lui avaient dit :

-Nous allons ensemble retourner à l'école ! Dit Constantin

Le jeune père s'entretint avec le maitre d'école .

Dans la classe l’instituteur gronda ses élèves et punis certains.

La récréation sonna.... Céleste se retrouva seule dans la grande cour .Les autres l'ignoraient et la boudaient . De retour en classe ,on termina la journée par un dessin. Céleste voulut prendre sa belle trousse avec ses beaux crayons. Mais ils n'étaient pas dans son bureau.

-Maitre je n'ai plus ma trousse et mes crayons ! s'écria t- elle.

-Tu les as peut être laisser chez toi ! Proposa le maitre

-Non je les ai apportés ce matin et je les ai laissés . Tout à l'heure ils étaient dans mon bureau quand je suis sortie à la récréation !

-C'est la magie qui les a fait disparaître ! Railla encore ce gros garçon joufflu.

Le autres pouffèrent de rire.

-Si quelqu'un a pris le matériel de Céleste qu 'il le dise ! Hurla le maitre hors de lui.

 

Quatre heures sonnèrent et les élèves allaient partir ;

-Je vous averti si ce matériel n'est pas de retour demain je punirai toute la classe , Pas de sortie nature , ni de récréation ! Maintenant que ne n'entende plus aucun bruit en sortant !

Le maitre était contrarié ; c'était le jour de la rentrée des classes et rien ne s'était passé comme il l'avait souhaité !

L'après midi des ouvriers étrangers des vendangeurs vinrent travailler sur le domaine de Constantin .L'un d'eux, Diego ,était un habitué qui était venu plusieurs années travailler sur les terres du père de Constantin .Devenu veuf récemment , il avait emmené son fils unique avec lui Tomas .Constantin appréciait cet homme courageux et honnête.Manquant de bras , il lui proposa le poste de régisseur . L'homme accepta. Tomas avait neuf ans  .Le père et le fils logeraient dans une petite fermette restaurée ,première demeure des grands parents de Constantin.

Constantin accompagna Diego le lendemain afin de d'inscrire i Tomas à l' école .

-Il ne parle pas le français ! Le catalan !Dit Diego au maitre

-Qu'importe ! Les enfants apprennent vite !

L'instituteur présenta Tomas à sa classe et l'installa à coté de Céleste .

On ne sait comment mais la trousse aux étoiles et les crayons de couleurs avaient réapparu le matin sur le bureau de Céleste.

-Bien je vois que certains ont compris leur bêtise et leur méchanceté.Mais je vous préviens il n'y a jamais eu dans ma classe de vol depuis que j’enseigne et je n'ai pas l’intention que cela se reproduise !

Céleste prêta ses crayons à Tomas et le maitre lui donna une porte - plume de l'encre une ardoise un crayon d'ardoise un buvard, un encrier, des crayons à papier, un gomme et un petit taille crayon ainsi les cahiers sans oublier les livres.

La récréation sonna. Emmeline et Thomas s'éloignèrent des autres et s'assirent sur un banc, sous un arbre.Ils faisaient connaissance quand un groupe approcha.

-Eh bien la fille d'une sorcière avec un « espago mangeur d'escargots » ! Ils vont bien ensemble !

Ils ne répondirent pas .

-Il ne sait pas parler français !

-Et il vient manger notre pain !

Silence

- Ne te fatigue pas il ne comprend pas une seul mot !

Silence encore

-Allez les gars allons jouer au ballon ; laissons les deux amoureux se dirent des secrets de crapaud !

Ils s'éloignèrent laissant Thomas et Céleste enfin seuls .

Le maitre fournit à Thomas un ancien cartable encore en état .

A quatre heures la charrette arriva conduite par Emmeline

-Alors les enfants tous s'est bien passé ?

-Oui maman ! Dit la fillette

-Oui madame !

Emmeline s'adressa au maitre

-Pas de problème aujourd'hui ?

-Non madame ! Vous savez ce sont des enfants ! Ils vont s’habituer les uns aux autres .

La fillette rentra chez elle et le garçonnet rejoint sa nouvelle demeure .

Emmeline dit à Tomas :

-Venez manger à la maison ce soir d'ailleurs tous les soirs c'est Constantin qui le demande et moi aussi et je crois bien que Céleste le veut  !

-Oh merci madame !

C'était une nuit très douce , Céleste peinait à s'endormir ..Elle descendit et sortit sur le pas de la porte. Elle vit une petite ombre : c'était celle de Tomas :

- Pas couché ? Questionna le bambin

-Non et toi ?

-Pa dormir !

Les enfants se promenèrent puis dans le ciel, ils virent deux étoiles filantes :

-Porte bonheur ! Dit la fillette

-Si ! Muncha sueste !

-Fais un vœu ! dit Céleste à Tomas.

Thomas apprit en quelques mois le français. C'était un excellent élève surtout en mathématique et géographie.Il connaissait plein de choses .Le soir , Emmeline aidait Tomas pour ses devoirs .

Les mois suivants virent arriver des familles étrangères cultivateurs, agriculteurs bergers ...Les villageois étaient hostiles à leur arrivée mais ils étaient une main d d'oeuvre utile pour les grands propriétaires de la région.Trois autres garçons furent scolarisés dans la même école que Thomas : deux avaient onze ans, et un avait dix ans.Tomas fut tout content de ces nouveaux venus.Il y avait également une fillette de l'age de Céleste : Ester . Elles devinrent de grandes amies. A six ,ils formaient un véritable clan soudé paré pour affronter les difficultés et les animosités de la vie scolaire . A l'école les plus grands les évitèrent dorénavant .

-Mon voeu s'est réalisé ! Dit un jour Céleste à Tomas : c'était celui d'avoir plein d'amis pour toi et pour moi !

-Moi aussi mon vœu c'est réalisé : c'était de rester avec toi !

-Regarde ! dit la fillette .Je l'offre ma trousse aux étoiles ! Tu me promets de toujours la garder ?

-Oui et de toujours rester auprès de toi ! Promit Tomas.

Trois années passèrent , et la crise s'installa .Il n'y eut bientôt plus de travail pour les étrangers venus en France . Constantin se sépara la mort dans l’âme de Diego son intendant et contre maitre et de ses ouvriers agricoles venus d'Espagne .Il dut faire des choix pour sauver son domaine et du vendre ses vignobles . Les adieux furent déchirants et Céleste pleura longtemps le départ de Tomas.

La roue avait encore tournée et Céleste guettait toutes les nuits le retour des étoiles filantes pour refaire le même vœu . Elle se souvenait de sa trousse aux étoiles que Tomas avait emportée avec lui de l'autre coté de la frontière en Catalogne..

Elle fut inscrite au lycée , et la famille vendit la belle maison aux mille fleurs pour aller vivre en ville.Constantin avait acheté avec l'argent de la maison une librairie .

Il avait tiré un trait sur son passé mais pas Céleste.

Trois années passèrent .Une nuit de juin la jeune fille regardant les étoiles assista à un ballet d'étoiles filantes :

-C'est un signe ! Se dit -elle .Je vais revoir bientôt Tomas !

En effet, Tomas vint leur rendre visite c'était juillet 1935 et Diego avait un contrat saisonnier pour lui et son .Ils furent reçu chaleureusement par Constantin et Emmeline.

Les jeunes gens passèrent des soirées inoubliables , dansant aux fêtes se promenant le long de la plage...marchant sous des cieux étoilés. Puis septembre arriva. Il y eu les vendanges et Diego et Tomas repartirent pour l'Espagne .Les jeunes gens s'étaient promis de se revoir été prochain.

Le temps fila son cours. Juillet 1936 : les militaires rebelles se soulevèrent contre la république élue par le peuple d'Espagne et la guerre civile éclata.

Constantin proposa à Diego d'accueillir son fils, mais Tomas refusa net  : il se battrait comme son père auprès des républicains ,il allait avoir dix huit ans !

Trois ans de guerre terrible ou les plus vaillants jeunes gens et jeunes filles se battirent pour un idéal de liberté et de justice seuls face à la horde fasciste. Constantin rejoignit les brigades internationales venues du monde entier.Ils étaient nombreux dan le sud de la France à vouloir aider les républicains espagnols. Il fut blessé au bras et rapatrié en France .

Les mauvaises nouvelles affluèrent tel un torrent de boue dévastateur.

Diego tomba sur le front d'Aragon et Tomas avait disparu.

Puis il y eut l'exode et l’arrivée terrible sur les plages de la catalogne française si proches du village de Céleste . Ces camps de concentration de la honte ou par centaines femmes enfants hommes étaient parqués telles des bêtes, derrière des barbelés, des camps surveillés par des sénégalais en arme qui n'hésitaient pas à tirer !

Chaque jour Constantin et Céleste s'y rendaient pour apporter un peu de nourriture , des couvertures des vêtements aux réfugiés et demander des nouvelles de Tomas.

-Il vaut mieux que Tomas ne soit pas là ! Dit un jour Constantin pour consoler sa fille ! Le vois -tu vivre le cauchemar d'Argelès sur mer .

Tomas avait été fait prisonnier. Comme jeune soldat il ne fut condamné qu'à quelques mois de prison mais fut de force incorporé dans le régiment franquiste pour « refaire son service militaire «  pendant quatre ans .

En 1943, lorsqu il fut libéré, il passa en France et rejoignit la résistance.

Une nuit d'été où le ciel était parsemé d'étoiles, il se rendit en cachette chez Constantin. . Les retrouvailles furent si chaleureuses. Bien sur Tomas avait changé , à cause de la guerre, la prison, le service militaire forcé et la clandestinité,

- J'ai toujours ta petite trousse aux étoiles, tu sais  ! Vois ! Dit il à Céleste

Et il sortit de son blouson l'objet chéri.

Céleste éclata en pleurs !

-Tu l'as gardée ?

-Tu sais c'est toi qui m'a fait tenir toutes ces années.Je n'avais qu'une obsession qu'un objectif : revenir en France et te retrouver. Qu'as tu fait toutes ces années ?

-Je suis devenue institutrice !

Une myriade d’étoiles filantes traversa la voix lactée.Les jeunes gens se serraient l'un contre l'autre.

Pendant une année il fallut se cacher et résister encore puis en aout 1944 des troupes de républicains espagnols commandées par Tomas libérèrent des villes d'Ariège des Hautes Pyrénées, d'Occitanie tandis que les chars de la république espagnoles libéraient Paris .

Céleste et Tomas se marièrent . Tomas apprit le journalisme et l'imprimerie et Constantin l'aida à monter son journal .

La roue avait à nouveau tournée et les jours heureux purent alors revenir.

Ils confièrent à leur premier enfant rentré au CP ,la trousse aux étoiles. .

 

 

 

 

 

 

Tag(s) : #la trousse aux étoiles, #nouvelle
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :