Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

L'enfant de Mongolie

L'histoire se passe dans les steppes de Mongolie, parmi les éleveurs de rennes, de chevaux, de chèvres.

Zaya était une jeune femme très jolie et très courageuse. Elle venait d'épouser l'homme qde son cœur  : Max un intrépide cavalier vainqueur de nombreuses courses de chevaux . Les deux familles se connaissaient depuis toujours et vivaient en communauté, sous leur Yourte. Les jeunes gens récemment mariés étaient restés avec les parents de Zaya en attendant de pouvoir s'installer , mieux....Très vite la jeune femme attendit un bébé .Il devait naitre pour Noël.

C'était le début de novembre le campement d'hiver avait pris place . Les troupeaux des bêtes nécessitaient toute l'attention des hommes car il y avait de nombreux nouveaux nés âgés que de quelques mois : des faons,des chevreaux et des poulains . Zaya eut des contractions , et accoucha un mois avant d'une petite fille fluette  mais en parfaite santé : on l'appela Nola.

L'hiver était très précoce cette année et les hommes bien que parfaitement organisés pour l'affronter , redoutaient ses colères imprévisibles

Début décembre : une tempête et un brouillard épais s'abattirent sur les steppes . Des loups affamés en profitèrent pour s'approcher du campement et pour attaquer les rennes et les chèvres.

Le bébé dormait à point fermés  dans sa jolie corbeille qui lui servait de couffin .Zaya en profita pour aider les hommes à retenir les chevaux effrayés . Tous les adultes étaient occupés à récupérer les bêtes, à les rassurer , à les parquer. Nola se réveilla soudain et se mit à pleurer.

Alors pénétra dans la yourte une louve énorme  blanche .Elle s'approcha du bébé. Nola la regarda et ne cria pas. La louve saisit les deux anses de la corbeille sortit et disparut dans la foret .

 Zaya de retour dans la yourte constata l'absence de l'enfant et s'écria :

-Mère où est mon bébé ?

-Je ne sais pas ?

-Qui a pris mon bébé ? Mon bébé , mon bébé  a disparu !

Il s'en suit une véritable panique.

-Regardez ! Fit remarquer le père de Zaya ! Ces traces ! Ce sont des traces de loup. Elles vont vers la foret !

Malgré le vent et le brouillard , on voyait distinctement des traces de loup autour de la yourte .

-Allons -y ! dit le grand père et le père . Ils ne doivent pas être bien loin !

Armés de fusils les éleveurs partirent dans la nuit sur les les traces de l'animal .Zaya faisait partie du groupe malgré les recommandations de sa mère :

-Tu sais ,il vaut mieux que tu ne vois pas ..

-Quoi ? S'écria Zaya ! Mon enfant mangé par les loups ? Ce qu'il en reste ? C'est ce que tu veux dire ? Rien ne me retiendra ici !

Le groupe atteignit le sommet de la colline .En face d'eux des dizaines de yeux brillants les observaient .Les hommes n’hésitèrent pas et tirèrent , tuant un grand nombre de bêtes .Les autres trouvèrent refuge dans la nuit noire et dans le brouillard qui redoubla d'intensité.

Les hommes s 'approchèrent des cadavres des loups, mais il n'y avait pas de corbeille ni de bébé.

-Nous ne pouvons rien faire de mieux ! Dit un ancien .

-Si nous renonçons maintenant mon bébé va mourir ! Ajouta Zaya

-Oui je sais mais comment s'orienter dans le noir total et le brouillard ?. Nous allons nous égarer et nous perdre et nous deviendrons alors des proies faciles pour les loups.

-Je ne veux pas renoncer maintenant et retourner au camp tant que ma fille n'est pas avec moi ! Sanglota Zaya .Faites ce que vous voulez ,moi je continue !

-C'est de la pure folie ! Zaya ! dit son père !

Mais elle n'écoutait personne et pris une torche et se remit à marcher dans la neige ;

-Attends ! Cria Max je vais avec toi !

-Toi aussi tu es fou ? Dit le père du jeune homme .Nous avons perdu un bébé et cette nuit nous allons perdre un jeune couple, en plus  !

Le père de Zaya ajouta :

- Moi aussi je vais poursuivre  pour sauver ma petite fille !

Et tout le reste du groupe acquiesça :

--Oui nous restons unis et solidaires  !

-Il faut que la moitié d'entre vous retourne au camp au cas où des loups reviennent ! Expliqua le père de Zaya. Divisons -nous en deux groupes .

Une partie prit la route du campement et l'autre, celle de la montagne;

-Restons groupés pour ne pas nous perdre ! Ordonna le père de Zaya.

Ils marchèrent longtemps.Les loups sentaient leur présence.

-Où a t - il pu emmener le bébé ? Questionna Zaya ?

-Je pense que le loup ou la louve a du l'emmener dans la tanière et c'est très dangereux de s'y approcher  ! Expliqua Max.

Ils suivirent les traces en s'éclairant avec les torches .  Soudain on entendit les pleures d'un nourrisson . Avait -il faim ?Avait - il froid ?

-Nous y sommes   ! dit le père de Zaya..

Le bébé pleura puis s’arrêta . L'angoisse pétrifia Zaya

-Mon bébé !

-Silence ! dit Max !

-Elle est morte ? pleura la jeune maman !

-Pas sur ! On n'a pas entendu de hurlement ni de cris .

Ils marchaient en retenant leur respiration.. Ils aperçurent dans la grisaille intense un animal énorme blanc accroupi entouré de trois louveteaux devant une corbeille . C'était la louve . Elle donnait à téter au bébé .

Zaya sans hésitation se dirigea vers la louve :

- Reviens ! Dit tout bas Max. Attends !

Zaya marcha à quatre pattes et se posta face à elle :

-Tu sais c'est mon bébé que tu as pris .Il est à moi c'est ma petite fille. Toi tu as trois petits ,moi je n'ai qu'elle. Je dois la reprendre . Comprends- tu ?

La louve l'avait observée et écoutée.Lorsque Zaya prit le bébé dans ses bras, la louve ne bougea pas, ses petits jouaient avec la corbeille.Tout doucement avant de partir Zaya lui dit encore ;

-Merci d'avoir pris soin de mon bébé !

Puis toujours à quatre pattes elle retourna auprès du groupe avec son bébé.

Au bout de cinq minutes de marche silencieuse et accroupie , le groupe se leva et dévala la colline .

Ils retournèrent au campement où tous les autres les attendaient, impatients .

                                             Fin

Quelques éléments pour connaitre

la Mongolie et son peuple

La Mongolie est un pays d'Asie situé entre la Russie au nord et la Chine au sud. Ce pays fut le centre d'un célèbre Empire  au  XIIIè  siècle et fut ensuite gouvernée par la dynastie mandchoue .

Son territoire est immense, avec des déserts où l'homme est absent .Le pays possède très peu de terrescultivables mais de nombreux reliefs montagneux.Les  steppes  s'étendent à l'infini vers le désert de Gobi . Beaucoup d’habitants sont nomades  et sont éleveurs de rennes, moutons, chèvres, ânes ...Ils vivent dans des Yourtes toute l'année . La yourte est une sorte de grosse tente traditionnelle.

C'est une habitation familiale, comprenant une pièce unique autour d'un poêle. On y trouve plusieurs lits qui servent de sièges pendant la journée, armoire et/ou commode, une table basse où est posée la nourriture. La seule ouverture est la porte d'entrée, à l'opposé de laquelle se trouve traditionnellement le lit du chef de famille. Dans les yourtes mongoles et kazakhs, on trouve aussi l'outre en peau qui contient le lait de jument. Ce dernier fermente et est transformé en fromage ou servi liquide;

Durant la Préhistoire, dans les plaines du Nord de la Mongolie, de mystérieuses représentations de créatures cornues à bec d'oiseau semblent grimper le long de monolithes de granite appelés « pierres à cerf ». Ces stèles dont certaines atteignent 4,5  de hauteur, montrent aussi des ceintures équipées de flèches, de haches et d'outils de l'âge du bronze. Selon les spécialistes qui tentent de déchiffrer ces monuments, ils ont été érigés entre 1100 et 800 av. J.-C.

ces créatures mi-renne mi-oiseau devaient montrer le chemin vers l'au-delà. Quelle que soit leur signification, déclare Fitzhugh, elle était forte, car, pour chaque stèle, plusieurs chevaux ont été sacrifiés. Leurs têtes ont été enterrées en cercle autour des monolithes, le nez pointé vers le soleil levant. On a déjà retrouvé plus de 600 pierres en Mongolie, au Kazakhstan et en Russie. Ces monolithes sont très souvent associés à des tumuli, des monuments funéraires constitués d'un amas de pierres central ceinturé de cercles ou de carrés de pierres.

la steppe herbeuse dans la partie centrale n'occupe pas moins de 20 % du territoire national, le désert et la steppe désertique du Gobi au sud occupent un même pourcentage d’espace, viennent ensuite les hautes montagnes et milieux de type alpins, la steppe semi boisée et, au nord, la taïga constituée de vastes forêts denses de mélèzes et pins.

À l’extrême ouest domine la haute chaîne montagneuse de l’Altaï aux sommets de plus de 4 300  où vivent notamment des Kazakhs (unique peuple musulman d’une Mongolie bouddhiste). Le point culminant de la Mongolie, le Kujten Uul à 4 374 , fait partie de cet ensemble.

Le centre du pays, plus fertile, est traversé par les monts Khangaï. Il constitue un territoire riche en pâturages pour les nomades. C’est une région de volcans éteints atteignant pour certains plus de 3 000  d’altitude.

Une partie du pays est constituée de steppes. La désertification touche 140 000 des 1 565 500 . Le désert de Gobi recouvre une partie du sud du pays, alors qu'au nord et à l'ouest, se trouvent des régions montagneuses aux forêts abondantes.

Le climat est chaud en été et extrêmement froid en hiver, avec des températures hivernales pouvant descendre jusqu'à −40  et en été, des températures avoisinant très régulièrement les 30  à 40 . Le pays est aussi sujet au dzud ou zud. Les dzuds blancs sont d'importantes chutes de neige empêchant l'accès aux pâturage. Le ciel est très souvent dégagé (moyenne annuelle de 257 jours sans nuages). La Mongolie est d'ailleurs parfois surnommée le « pays au ciel bleu « .

L'approvisionnement en eau potable est de plus en plus restreint. Cela mettra à la fois le patrimoine culturel et l'élevage traditionnel de rennes en danger extrême dans les années à venir. En conséquence, la crise climatique met en danger les éleveurs de rennes domestiques dans les basses latitudes, vivant dans les zones de toundra montagneuse du nord de la Mongolie

La céréale principalement cultivée en Mongolie est le millet,

Environ la moitié de la population loge dans des yourtes

 Grâce à eux, la Mongolie est exportatrice de produits d'origine animale : viande, laine et poils d'animaux, dont le cachemire ( producteur mondial ;  ressource nationale après le cuivre). L'élevage de chèvres à cachemire pose malheureusement des problèmes écologiques [réf. nécessaire]. Jusque dans les années 1970, avant la mise en service de mines comme celle d'Erdenet, l'élevage et les industries qui leur étaient liées constituaient de loin la première ressource du pays.

la Mongolie était un centre d'art bouddhiste. Le plus connu était l'art du mandala.

 

 

 

 

Tag(s) : #L'enfant d eMongolie, #conte
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :