Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Gaia était la déesse de la terre,Zeus son père, le maitre de l'univers, .

Gaia s'était profondément endormie pendant l'hiver laissant la terre  se reposer.

Hors les jours grandissaient et la nature frémissait. 

-"Réveille -toi , paresseuse  !  lui dit Zeus.Il faut redonner vie à la terre . Tu dois accomplir les douze travaux pour faire revenir le  printemps.

Gaia était encore toute ensommeillée .Les travaux, elle les connaissait mais pour la première fois  elle devait les accomplir  seule, sans aide paternel  ce qui l'inquiétait :

-Eh bien ma fille !  lui dit encore Zeus. As-tu bien noté ces douze travaux que je  t'ai confiés ?

-Oui père je  vais m'y employer .

Gaia alla chercher son grand livre là où elle notait tout.

-Voyons  ! Se dit elle.Par quoi ou par où commencer ?

Un petite voix lui répondit :

-Par nous ! La terre, les plantes, les graines !

-Ah oui ! s'exclama Gaia vous avez raison : la germination .

Et elle s'occupa à percer la terre et à faire apparaitre à sa surface toutes sortes de plants, de légumes,   de pouces, d' arbrisseaux .Quand elle eut fini, Zeus vint la rejoindre :

-Ne t'endors pas Gaia !  Tu as encore onze travaux devant toi 

-Oui père !.

Gaia consulta  à nouveau son livre  mais les rayons du soleil lui caressèrent le visage :

-Eh bien tu ne penses pas à moi ? Lui sourit le soleil.Tu ne crois pas que tu devrais m'aider à briller plus, à rester plus longtemps sur la nature , pour réchauffer d'avantage les semences et le coeur des hommes ?

-Si fait  grand astre d'or ! Voilà je vais t'approcher plus près de nous !

Et la planète retrouva une douce chaleur et une luminosité bienfaitrice .

-Il te reste encore dix travaux à faire pour accomplir ta mission ! Précisa Zeus .

- Je sais père ! Voyons  ce qui est prioritaire ! 

Un voix rauque lui répondit :

-Et moi  tu m' oublies ? 

C'était le jour .

-Oh non je ne vous oublie pas ! Je dois vous allonger, pour  chasser au  loin la nuit de  l'hiver.

Et les jours grandirent grandirent et s'étirèrent jusqu'à ce que les étoiles du ciel vinrent les remplacer.

-Bien ! se dit Gaia.Passons à présent au neuvième travail  : le climat la température.Il faut qu'elle s'adoucisse, que les vents ne soient plus aussi froids !

Et elle parlementa avec l'alizé ,le vent du nord, le sirocco et tous les autres vents. Elle  trouva un terrain d'entente.Les vents  acceptèrent sa proposition de se retirer de l'autre coté de la terre six mois durant  dans l'autre hémisphère  et de revenir dans six mois, avec l'hiver.

Et la douceur s'installa paisible sans ouragan , ni  vent violent seulement la brise légère  marine .

-Allez maintenant réfléchissons aux huitième travail ! Se dit la jeune déesse.

L'eau la pluie , les sources, les rivières . Je vais les libérer des neiges.

Elle n'avait pas dit cela que pour se venger des flocons nombreux  de neige tombèrent aussitôt :

-Ah ah !  lui disait la neige . Tu crois que l'on va partir comme cela sur un coup de baguette magique ? Tu crois que tu vas te débarrasser de l'hiver aussi facilement ?

Gaia essaya  de dialoguer et finalement trouva un compromis, un accord.L'hiver aussi était très fatigué et devait se reposer.

-Vous pourrez pendant le premier mois du printemps venir encore sous formes de giboulées puis vous devrez partir et surtout ne pas geler les plantations ! proposa Gai.a

Cet accord plut à la neige et à l'hiver. Les torrents les sources libérées purent s'épancher et se déverser dans leur  lit. Les poissons frétillants  peuplaient rivières, lacs,  mers, océans.

-Et maintenant le septième travail va consister à mettre les bourgeons dans les arbres, à faire apparaitre les petits feuilles qui donneront plus tard les fruits.

Et elle  versa sur les arbres  une  poudre  de pétales qui fit percer les branches et  les recouvrit de bourgeons et de fleurs magnifiques : une féerie !

-Et nous !  Tu nous oublies ! piaillèrent des oiseaux des  moineaux cachés au fond des troncs des arbres . Nos amis le hirondelles attendent tu sais comme les cigognes, les beaux jours  .

-Mais oui ! Mes amis !

Gaia appela les oiseaux de l'autre bout de sa terre avec son pipeau magique .

-Revenez ! C'est le printemps !  Retrouvez votre place sur les arbres fleuris ! 

Et des milliers de nouveaux nids fleurirent sur les , chênes, les  peupliers les cyprès, les  arbres fruitiers  endimanchés .

-Encore cinq  travaux encore  ! Soupira Gaia qui ressentit une fatigue soudaine.

-Allons  allons ma fille ! lui dit Zeus  pour l'encourager .Tu as bien travaillé jusqu'à présent encore quelques efforts ! Plus que cinq travaux tu as  déjà fait  le  plus dur !

- Gaia se reposa puis reprit son grand livre de la vie :

-Il me reste à m'occuper  : des fleurs ,des  abeilles  des coccinelles, les papillons  des animaux  de leurs petits ,  des paysages   et des hommes

Pour les fleurs elle féconda les prairies, avec les myosotis, les jonquilles, les narcisses  ;  dans les  forets elle y fit apparaitre  le muguet et les violettes  ; dans les jardins les roses, les pivoines et toutes sortes de merveilles ..

Pour les animaux, elle protégea leur croissance, fit apparaitre des nouvelles races  , multiplia les terriers,  agrandit leurs domaines  naturels qui devaient  être réservés et protégés .

Quant aux paysages, montagnes, vallées collines, plateaux, canyons, elle les recouvrit d'une terre nourricière parsemée de fleurs. 

Les abeilles et les coccinelles ainsi que  les  papillons vinrent alors  virevolter sur les fleurs et danser avec elle.Gaia se réjouissait en prenant une pause .

-Allons ma fille ton travail n'est pas terminé !  Il te reste encore  un travail et il sera le plus difficile : les Hommes.Mais je veux d'abord t'avertir.Ce sera un  travail plus délicat car malgré tous mes efforts je n'ai pas réussi , moi, à créer une humanité pacifique, juste et solidaire .Beaucoup  de conflits   entre les  hommes pourrissent leur vie .

-Père comme faire ?

Zeus laissa sa fille dans ses pensées.

Gaia fit tout pour rassembler les êtres humains et donner des conseils pour qu 'ils vivent en  harmonie mais hélas il y en avait toujours un qui ne voulait pas d'un accord de paix et déclenchait des bagarres ou des guerres. Gaia était épuisée et découragée.Elle s'allongea sur un tapis de verdure , des larmes coulaient sur ses yeux.Des oiseaux et des animaux vinrent la consoler  :

-Ne t'en fais pas  Gaia ! Tu n'y peux rien !   Tu as fait  pour le mieux mais  l'homme  est un animal  qui peut être adorable ou terrible .

Zeus apparut :

-Ma fille je te félicite ta planète  la plus belle de toutes  les planètes de l'univers Je crains que  certains hommes un jour ne la détruisent par avidité et par bêtise ! Ils n'en  sont  pas dignes en tout cas pour la majorité  ! Ce dernier travail était impossible pour toi je le reconnais  : réconcilier tous les hommes.Alors avec ton aide, la mienne et celle de tous les Dieux, nous surveillerons les hommes durant toute l'éternité , et nous les arrêterons  quand ils seront une  menace pour la  Terre  et tous les êtres vivants.

Gaia se redressa la campagne chantait avec le vent doux et les arbres  remuaient leurs branches  en cadence La petite déesse, se mit à danser avec les papillons et les fleurs en

 oubliant ce dernier travail inachevé. 

Le printemps était de retour !

 

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :