Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

 

Le maitre des horloges

 

Un roi et une reine vivaient heureux . Il n'avaient pas eu d'enfants . Ils s'aimaient tendrement. Un jour la reine tomba malade et ne parvint pas à guérir. Le roi avait fait venir à son chevet les plus grands médecins du monde,l es chirurgiens, les mages, les guérisseurs. Rien n'y faisait : les jours de la reine étaient comptés venait de lui annoncer un grand spécialiste  :

-Grand savant toi qui connais les corps mieux que quiconque combien de temps reste t il à vivre à ma chère épouse ?

-Hélas sire peu de temps !

-Mais encore ?

-Trente jours !

Le roi s’effondra .Il ne voulut pas annoncer à sa bien aimée le diagnostic du médecin.

-Je sais qu'il me reste peu de temps sur terre ! lui dit elle .Je voudrais les passer le plus agréablement possible !

--Ma chère je ferai tout pour vous ! Que désirez ?

-Voyager dans mon pays !

-Dans une calèche aménagée ! Cela nous changera les idées !

-Nous irons rendre visite à notre peuple que j'ai délaissé ! Ajouta la souveraine .

Et lendemain le couple royal partit sur les routes .Il fut hébergé dans les plus beaux palais mais aussi dans de simples auberges …

-Que mon pays est beau ! Toutes ces montagnes ces lacs ! Pourquoi n'ai-je pas profité de tout cela avant ? Se demanda la reine.

-Hélas ma mie, nous étions occupés aux affaires du royaume !

-Mais la nature, le travail des paysans , les champs , la vie dans les bourgades, fait partie des « affaires de notre royaume ! Je crois mon ami que nous sommes passés à coté de l'essentiel de notre mission..Il y a beaucoup trop de pauvres chez nous, de mal logés  ! Il faut me promettre que vous les aiderez : que vous ouvrirez des écoles des hôpitaux, des cantines  des centres de secours , que vous ferez bâtir des maisons pour tous ces travailleurs

- Je vous le promets ! Comme vous avez raison ! Comme j'aimerai remonter le temps, remonter en arrière les aiguilles des horloges, pour tout recommencer avec vous !

Il était trop tard  ,mais la reine le consola en lui disant :

-Mon cher époux, vous avez été mon plus grand bonheur sur terre ! A présent je me sens lasse.J'aimerai retourner au château.

Cela faisait 27 jours que le couple était absent du palais .

Sur le chemin du retour , un personnage étrange s'approcha du carrosse et tendit au roi un livre :

-Pour vous majesté  !

Ce dernier prit l'ouvrage et remercia l'inconnu avec trois pièces d'or .

-Qu'est ce donc ? Questionna la reine .

-Je ne sais !

-Faites-moi la lecture !

Le roi feuilleta l'ouvrage puis lit les premières pages.Tout joyeux il s' exclama :

-Je sais comment prolonger votre vie ma mie !

Et disant cela il se mit à lire à voix haute :

- »C'est l'histoire d'un artiste orfèvre horloger qui participe à un concours de chef-d'oeuvre. Comme il est en retard sur son projet , pour arrêter le temps et le cours de la vie, et se donner une pause , il vole les aiguilles des horloges, de sa ville des cathédrales, des églises, des usines, des villes et bourgades , des lieux publics .Ainsi il put finir son œuvre à temps . Elle était la plus belle du monde :  c'était  un cadran éternel sur lequel venait se mirer les étoiles . ».

-Belle histoire ! approuva la Reine .

-C'est un message  ! Il faut que je fasse comme lui , comme cet artiste : que j'enlève les aiguilles de toutes les horloges du royaume ! Ainsi vous ne mourez pas  et vous deviendrez éternelle comme le cadran de l'histoire  !

La reine sourit :

-Mon ami c'est un rêve , un conte ! Qui peut arrêter le temps ?

-Moi ! Je serai le maitre des horloges !

Le lendemain matin le roi ordonna  qu'on lui rapporte toutes les aiguilles de tous  les cadrans. Il interdit l'usage des montres et des sabliers.

Quelques heures plus tard ,on ramena au château  les aiguilles qui furent cachées dans un grand coffre . Ce coffre se trouvait  dans la bibliothèque .Le Roi ferma à double tours  la pièce et alla rejoindre son épouse :

-Comment allez- vous ma chère !

-Ma foi ni bien ni mal ! Je n'ai plus aucune douleur après la tisane de la cuisinière .   …

Ils discutèrent longtemps..

-C'est drôle le soleil ne se couche pas ! Remarqua la reine et je n'ai pas sommeil ! Les oiseaux chantent depuis longtemps et les hommes ne sont pas revenus des champs !

-C'est une impression ma chère ! Profitons de ces belles heures ! Voulez- vous vous promener ?

Et ils allèrent flâner dans le parc. Ils croisèrent le jardinier qui était épuisé.

Le soleil ne bougeait pas dans le ciel..

Dans les champs le travail s'éternisait....Pas de crépuscule pas de nuit pas de lune ni d'étoile .Sans repos avec un soleil ardent, les hommes  s'épuisaient et crurent en une malédiction :

-Si la terre ne tourne plus ,elle va sombrer dans l'espace ! Nous allons tous mourir !

-Mais non ! Rassurait le roi  !

Les langues se délièrent et on sut que le roi avait « arrêter le temps » pour garder plus longtemps sa compagne vivante au près de lui.

-Si nous ne faisons rien, c'est toute la communauté qui va mourir sans repos, sans nuit, sans ombre, sans pause et toutes les bêtes survivront : elles ne savent plus où elles en sont : quand pondre, bêler, aboyer,  faire du lait chanter ???.

-Mais que faire ? Allons demander au jardinier du palais.

L'homme ne tarda pas à leur donner des détails :

-L'intendant a assemblé toutes les aiguilles des horloges et les a mises dans un coffre dans la bibliothèque .Le Roi garde sur lui la clé de la pièce !

-Allons lui demander de nous rendre les aiguilles !

-Lui demander quoi ? D'écourter la vie de sa chère reine  ! Et vous pensez qu'on a une chance peut -être ?

C'est alors qu’apparurent deux tourterelles. Elles volèrent tout près des hommes puis allèrent se poser sur le rebord de la fenêtre entr'ouvert de la bibliothèque.

-Oh ! s'écria le petit groupe. Si ces deux divines tourterelles pouvaient pénétrer dans la pièce et nous rapportez les aiguilles du coffre !

Les deux tourterelles comprirent la prière des hommes Elles  pénétrèrent dans la pièce , cherchèrent le coffre et le soulevèrent.   Elles s'emparèrent de deux grandes aiguilles , ressortirent et déposèrent les objets aux pieds des gens, ahuris !

-Bravos mes belles !

-Encore ! dit un petit berger ! Encore je vous donnerai de bonnes graines !

Et les oiseaux repartirent et ramenèrent deux autres grandes aiguilles.Le manège dura longtemps.

On remit les aiguilles au cadran des horloges des églises des cathédrales , des maisons du peuple, des palais de justice ...Bref le temps reprit son cours normal.

Le jour déclina, le soleil put enfin se coucher, bien fatigué, la lune toute joyeuse de revenir sur terre brillait plus que jamais ,les étoiles recouvrirent la voute céleste. La nuit  céda au jour.Les hommes purent s'arrêter de travailler et  se reposer...

Le Roi fut très contrarié de voir le jour se dissoudre :

-Mon ami ,c'est le cours des choses ! Vous avez été pendant un temps « le maitre des horloges » et vous avez prolongé ma vie . Je vous en remercie ! Mais à présent je suis épuisée ! Je dois vous quitter pour un long sommeil .De grâce ne soyez pas triste ! Nul ne peut arrêter indéfiniment le temps !

La Reine mourut à l'aube, lorsque deux tourterelles vinrent lui chanter un dernier chant d'adieu.

 

 

 

 

Tag(s) : #Le maitre des horloges, #Conte
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :