Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Des moulins à vent à abattre

par Don Quichotte  :

 les entreprises du  cac 40 (Rapport accablant d'ATTAC)

voici un condensé de l'article d'Attac

ici don Quichotte 

ATTAC vient de publier un rapport calamiteux sur  les entreprises du CAC 40 , les plus riches de France, sur leurs bénéfices colossaux  et la gestion de leur personnel  . Voici des chiffres à faire battre les montagnes et tous les moulins  à vent de Cervantès 

A) Voici d'abord quelques chiffres pour vous mettre en appétit !

-en 2017  ces entreprises (40) ont fait des profits colossaux

90 milliards d'euros en 2018 on s'attend à un nouveau record de bénéfice-

-leurs impots ont baissé de 6 ,'%  allez savoir pourquoi ?

-les dividendes versés aux actionnaires ont augmenté de 44 %

-plus de 60 % des bénéfices sont reversés aux actionnaires sous formes de dividende ou rachat d'actions.

Conséquence : plus d'investissement !!!

​​​​​​​-20 % des effectifs de ces entreprises françaises ont baissé entre 2010 et 2017 (licenciements à Carrefour et ailleurs)

 -Le salaire annuel moyen d’un patron du CAC 40 était de 4,68 millions d’euros en 2017 En moyenne, les PDG du CAC 40 gagnent 257 fois le Smic par an et 119 fois plus que la moyenne de la rémunération de leurs salariés. 

 

II) Quelles sont ces  entreprises  françaises 

du CAC 40  qui gagnent tant et qui licencient pour autant ?

Imaginez : vous prenez votre voiture une Renault -PSA avec des pneus Michelin.Vous l'avez assurée chez Axa.Vous n'oubliez pas  votre portable abonné chez Bouygues. Votre épouse a le sien mais chez un autre opérateur :   Orange. Vous partez faire vos achats à Carrefour . Vous achetez   trois séries de yaourts Danone , des produits de beauté Loréal,  pour les amis vous prévoyez un litre de Pernod Ricard.Vous réglez avec une carte bleue débitée sur notre compte BNP Paris Bas........ Puis vous allez prendre de l'essence  à Total.

Là c'est avec une autre carte que vous payez celle du Crédit Agricole.

Puis vous vous rendez chez Véolia car vous avez un problème de compteur .

​​​​​​​Eh bien vous avez enrichi  quatorze entreprises du CAC 40 , qui licencient  sans état d'âme.

 

Vous retrouverez la liste des 26 autres entreprises du CAC 40 sur le net?

III des entreprises sexistes 

​​​​​​​Très peu de femmes sont à la tête de ces grandes entreprises : à peine 4 %

-Les salaires des femmes sont inférieurs d e18 % à ceux des hommes !

-des emplois précaires, à durée déterminée en nombre, plus important chez les femmes !

-des cas d'harcèlement et de " burn  out"  plus nombreux concernant  chez les  femmes 

 

​​​​​​​III des entreprises qui polluent en toute liberté

-Ces entreprise échappent à la fiscalité écologique

​​​​​​​-ces entreprises privilégient l'énergie fossile

​​​​​​​-ces entreprises bénéficie du soutien du gouvernement

- De l’évasion fiscale même quand l’État est actionnaire

- Ces entreprises trompent l'opinion publique  : la plupart de ces multinationales ne rendent pas compte de leurs émissions nationales de gaz à effet de serre et, parmi celles qui ont le courage de le faire, 22 déclarent des émissions de GES en hausse en 2017 par rapport à 2016. »

Attac relaie aussi dans son rapport une étude de l’ONG Oxfam parue en novembre dernier et qui montre que des grandes banques françaises (BNP Paribas, Société Générale, Crédit agricole…) consacrent en moyenne 70 % de leurs financements dans le secteur de l’énergie aux énergies fossiles (pétrole, charbon, gaz…).

IV  des entreprises qui volent l'état et placent leur bénéfices dans des paradis fiscaux sans que l'état intervienne et de fait , les laisse faire

. En 2017, les entreprises du CAC 40 ont déclaré un peu plus de 16.240 filiales, dont 15 % dans des territoires identifiés comme « des paradis fiscaux et judiciaires. « Ainsi, ces multinationales logent leurs différents revenus là où leur taxation sera la plus basse », commente Attac. « C’est le Luxembourg, l’Irlande ou les Pays-Bas par exemple en Europe, complète Dominique Plihon

. Et la présence parfois de l’Etat au capital de ces entreprises n’a malheureusement pas d’effet sur leur comportement. » Il prend ainsi l’exemple d’Engie « qui possède 2.300 filiales dont 327 basés dans des paradis fiscaux ».

Conclusion :

Un rapport plus audible dans le contexte actuel ?

Ce n’est pas la première fois qu’Attac épingle les entreprises du CAC 40. Sans réussir jusque-là à faire changer les comportements. « Mais ce n’est pas une raison de ne pas faire ce travail, estime Dominique Plihon. D’autant que l’opinion publique est de plus en plus consciente et de ces dérives et porte des exigences de justice sociale, climatique et fiscale. On le voit très bien aujourd’hui avec le mouvement des gilets jaunes. »

les propositions d'Attac  pour demain 

 

-  plafonner les écarts de rémunérations au sein d’une même entreprise de 1 à 10, y compris pour les plus hauts dirigeants.

-- la taxation unitaire des multinationales qui permettrait d’imposer leurs activités et leurs profits dans les pays où elles les réalisent réellement.

-Sur le volet climatique enfin, Attac propose de remplacer le marché carbone européen – un système d’échange de droits d’émissions de gaz à effet de serre « qui ne marche pas », selon l’association- par une taxe sur les activités polluantes et des entreprises polluantes .

- la taxation des Gafas 

 En ligne de mire ? Les GAFA (Amazon, Facebook, Google, Appel…), adeptes de l’optimisation fiscale. Un projet de loi sera présenté d’ici fin février, annonce ce dimanche le ministre de l’économie, Bruno Le Maire. Cette taxe s’appliquerait aux entreprises qui proposent des services numériques représentant un chiffre d’affaires supérieur à 750 millions d’euros au niveau mondial et 25 millions d’euros en France. « Si ces deux critères ne sont pas réunis, elles ne seront pas imposées », précise Bruno Le Maire.

AFP Attac

 

 

 

 

Tag(s) : #les entreprises du lac 40, #Don Quichotte
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :